Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump énonce une condition pour la levée des sanctions antirusses

    © REUTERS / Shannon Stapleton
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
    671165
    S'abonner

    Le président américain élu Donald Trump a déclaré être prêt à lever les sanctions antirusses en échange d'un accord avec Moscou sur la réduction des armements nucléaires.

    Le président américain élu Donald Trump a annoncé qu'il pourrait mettre un terme aux sanctions contre la Russie si Moscou signait un accord sur la réduction des armements nucléaires.

    «  Il y a des sanctions antirusses. Voyons si nous pouvons faire de bons accords avec la Russie  », a déclaré M.  Trump dans une interview au journal britannique The Times.

    «  Premièrement, j'estime que les armements nucléaires doivent être très sensiblement réduits, ça en fait partie. Les sanctions nuisent à la Russie mais je crois qu'il peut se produire quelque chose qui sera profitable à beaucoup de personnes  », selon le républicain.

    Pourtant, aux yeux de la Russie, la levée des sanctions n'est ni un objectif en soi ni un but stratégique pour lequel le pays compte faire des sacrifices, notamment dans le domaine de la sécurité.

    «  La levée des sanctions n'est certainement pas un objectif en soi pour la Russie. Ce n'est même pas un but stratégique pour lequel il faudrait faire des sacrifices, surtout dans le domaine de la sécurité. Pour nous, il s'agit d'un mauvais héritage de l'équipe sortante de la Maison Blanche, qui devrait aussi devenir un vestige du passé  », a commenté lundi Konstantin Kossatchev, président du comité international du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

    Lors de la campagne présidentielle, Donald Trump a annoncé son intention de moderniser les arsenaux nucléaires des États-Unis. Il a en outre évoqué les actions similaires de la part de la Russie. Il a exprimé  sa volonté de réduire les arsenaux nucléaires, tout en soulignant que si les pays ne parvenaient pas à atteindre de tels  arrangements, les Etats-Unis sortiraient vainqueur d'une éventuelle course aux armements.

    Auparavant, Donald Trump a promis dans un entretien avec le  Wall Street Journal de maintenir, « au moins pour un certain temps », les sanctions imposées contre la Russie. Pourtant, il a laissé entendre que si Moscou coopérait avec les États-Unis dans des domaines tels que la lutte contre les djihadistes, ces sanctions pourraient être levées.

    Le 29 décembre 2016, le président sortant Barack Obama a décrété une série de sanctions contre Moscou pour la prétendue ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle américaine, déclarant « persona non grata » 35 diplomates russes et imposant des sanctions contre neuf entités russes.

    Vendredi 13 janvier, M. Obama a en outre prolongé jusqu'en mars 2018 les sanctions introduites à l'encontre de Moscou début 2014 sur fond de crise ukrainienne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le  lien  et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

    Lire aussi:

    Primaire à gauche: des candidats pour une France plus forte face à Trump et Poutine
    Donald Trump dévoile son unique actif en Russie
    Trump préfère Poutine à May? Vent de panique dans les médias britanniques
    Tags:
    sanctions antirusses, nucléaire, Donald Trump, Konstantin Kossatchev, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik