Ecoutez Radio Sputnik
    Boîte de nuit, image d'illustration

    Un inconnu ouvre le feu lors d'un festival au Mexique, des victimes

    © Sputnik . Grigoriy Sysoev
    International
    URL courte
    5020

    Un inconnu a ouvert le feu ce lundi lors du BPM Festival à Playa del Carmen, au Mexique, les témoins font état de cinq morts et neuf blessés.

    Un inconnu a ouvert le feu lundi dans une boîte de nuit de la station balnéaire mexicaine de Playa del Carmen.

    Un homme armé a tué au moins cinq personnes, neuf autres ont été blessées, rapporte l’AP se référant à source policière mexicaine qui a souhaité de garder l’anonymat car n’étant pas autorisée à divulguer les détails de l’enquête en cours.

    Pour l’instant, toutes les activités prévues dans le cadre du festival sont annulées, la police recherche le tireur.

    D’après différents témoignages, une personne armée est entrée dans la boîte de nuit et a ouvert le feu sur les personnes se trouvant à l’intérieur.

    Jackmastern, un des DJs présents à la discothèque au moment de la tragédie, a tweeté que la fusillade avait fait « 4-5 morts et de nombreux blessés ». Il a également appelé les gens à ne pas sortir des hôtels.

    De nombreux touristes s'étaient rendus au Mexique pour participer à la soirée de clôture du dixième anniversaire du BPM Festival qui a eu lieu dimanche soir.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Une fusillade dans un aéroport en Floride, au moins cinq morts et plusieurs blessés
    Un collage turc présente Obama comme le tireur de la fusillade d'Istanbul
    Fusillade à Zurich: le tireur s'est suicidé
    Tags:
    boîte de nuit, fusillade, victimes, Playa del Carmen, Mexique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik