Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Dossier Trump: «Je voudrais vraiment savoir pourquoi mon nom est dans ce rapport»

    © AFP 2018 Jewel Samad
    International
    URL courte
    18339

    Quand le businessman Alexeï Goubarev a appris qu'il était mentionné dans le rapport prétendant que le Kremlin avait des informations compromettantes sur Donald Trump, ce fut un choc pour lui. Personne ne l'a contacté pour vérifier l'information, a-t-il déclaré à Sputnik, soulignant qu'il était déterminé à porter l'affaire devant un tribunal.

    Alexeï Goubarev, le propriétaire du consortium XBT Holding figurant dans le rapport sur Trump, ne cache pas son indignation concernant son apparition dans  un rapport de 35 pages rédigé par un ancien agent du renseignement britannique au sujet d’une présumée information compromettante détenue par la Russie sur le 45e président des États-Unis, information depuis démentie par Moscou et par Donald Trump.

    « Nous avons une très grande entreprise de haute technologie, des milliers de serveurs dans le monde, j'ai des centres de données dans huit pays et des bureaux dans neuf pays, dont les États-Unis. Figurez-vous comment je me suis senti quand je l’ai appris », s’exclame Alexeï Goubarev.

    « Le dossier a accusé la société de technologie de Gubarev basée à Dallas XBT Holding d'employer des réseaux zombies et le trafic du porno pour lancer des cyberattaques sur le Parti démocrate pendant l'élection présidentielle 2016. Le document a également affirmé que Goubarev, qu'il appelle Gubarov, et un autre expert en piratage informatique ont été recrutés sous la contrainte par l'agence russe de renseignement FSB », raconte le spécialiste russe.

    L’expert technique nie pourtant toutes ces accusations, soulignant qu’elles sont complètement mensongères.

    « Personne ne nous a contactés avant cela. Ni les services de renseignement, ni les journalistes ne nous ont contactés pour vérifier ces informations », a-t-il déclaré. 

    Les responsables du renseignement ne sont pas apparus même après que le dossier ait été rendu public. 

    « Il semble que les représentants des services spéciaux doivent avoir des centaines de questions à me poser. Pourtant, seuls les journalistes m'appellent », constate M. Goubarev.

    L'homme d'affaires raconte qu’il est impliqué dans l'informatique et les télécommunications depuis 11 ans. Son entreprise offre des solutions d'hébergement et de réseau à travers le monde. XBT Holding possède des centres de données aux États-Unis, aux Pays-Bas, au Luxembourg, à Singapour, en Inde, à Hong Kong et en Russie. 

    « J'ai environ 5 000 clients B2B dans le monde entier. Nous travaillons comme fournisseurs d'hébergement, a-t-il précisé. Toutes mes affaires sont aux États-Unis, en Europe et en Asie. »

    Les affaires de M. Goubarev encaissé ont déjà pris un premier coup. 

    « J'avais l'intention d'ouvrir un centre de données à Londres, mais je ne peux pas le faire maintenant », déplore-t-il. La société a perdu le contact qui était censé les aider à ouvrir un centre de données au Royaume-Uni après avoir a été mentionné dans le dossier. 

    « Ma carrière a été impactée négativement » à cause de ces  allégations, a-t-il souligné. 

    Et d’ajouter: « J’aimerais vraiment savoir pourquoi mon nom figure dans ce rapport et c'est pourquoi nous allons nous adresser au tribunal… Je travaille actuellement sur une plainte juridique concernant cette histoire ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Rapport compromettant sur Trump, «un faux complet»
    «Trump voulait savoir qui serait le prochain à quitter l’UE»
    Trump évoque une possible levée des sanctions antirusses
    Rapport contre Trump: le nom de l’auteur enfin dévoilé
    Tags:
    affaires, rapport, hackers, BuzzFeed, XBT Holding, Alexeï Goubarev, Donald Trump, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik