Ecoutez Radio Sputnik
    Astana, Kazakhstan

    Lavrov: l’administration Trump doit être invitée à Astana

    © Sputnik. Sergey Pyatakov
    International
    URL courte
    Négociations sur la Syrie à Astana (janvier 2017) (26)
    172128382

    Le ministre russe des Affaires étrangères estime qu’il serait correct d’inviter des représentants de la nouvelle administration américaine et de l’Onu à la rencontre sur la Syrie qui se tiendra dans la capitale du Kazakhstan, Astana. Selon lui, un souffle nouveau doit être insufflé aux mécanismes de règlement de la crise syrienne.

    Evoquant le règlement en Syrie au cours de sa conférence de presse annuelle, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a noté la nécessité d'inviter à la rencontre d'Astana sur la Syrie des représentants de l'Onu et de l'administration de Donald Trump.

    « A l'heure actuelle, nous préparons la rencontre d'Astana. Nous jugeons correct d'y inviter des représentants de l'Onu et de la nouvelle administration américaine, d'autant plus que la rencontre est fixée au 23 janvier », l'investiture de Donald Trump à la présidence américaine étant prévue le 20 janvier, a déclaré Sergueï Lavrov au cours de sa conférence de presse.

    « Nous estimons que la nouvelle administration pourrait accepter cette invitation en envoyant pour la représenter les experts du niveau qu'elle jugera nécessaire. Ce sera le premier contact officiel, pendant lequel on pourra entamer le dialogue sur la façon de rendre plus efficace la lutte contre le terrorisme en Syrie », a indiqué le ministre.

    Il estime également qu'un souffle nouveau doit être insufflé aux mécanismes de règlement de la crise syrienne.

    « Il est tout à fait réaliste de donner un souffle nouveau à ces mécanismes, d'autant plus que, contrairement à ce qui était le cas jusqu'à présent, la nouvelle administration des États-Unis, à en juger par ses déclarations, se propose de lutter contre le terrorisme d'une manière sérieuse », a ajouté le ministre.

    Partisan de la coopération internationale sur ce dossier, Sergueï Lavrov a cependant constaté que l'armée russe était en mesure d'assurer le travail de ses militaires en Syrie sans l'aide d'autres pays.

    Selon le président russe Vladimir Poutine les pourparlers d'Astana vont compléter les négociations de Genève. La rencontre d'Astana aura lieu le 23 janvier, et les négociations de Genève sous l'égide de l'émissaire de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura le 8 février.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Négociations sur la Syrie à Astana (janvier 2017) (26)

    Lire aussi:

    Syrie: l’administration Trump ne compte pas participer aux pourparlers d’Astana
    Genève-2 pour la Syrie? Plutôt Astana-1
    Les USA aux pourparlers d’Astana sur la Syrie? Le Kremlin ne confirme pas
    Tags:
    règlement, crise syrienne, ONU, Donald Trump, Staffan de Mistura, Sergueï Lavrov, Astana, Genève, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik