International
URL courte
15284
S'abonner

La Cour constitutionnelle allemande a rejeté mardi la demande d'interdiction du Parti national-démocrate d'Allemagne, parti allemand ultranationaliste qui prône une «Allemagne aux Allemands».

Alors que la crise migratoire gonfle les rangs de l'extrême-droite et des partis populistes, la Cour constitutionnelle allemande a annoncé mardi le rejet de la demande d'interdiction du parti d'extrême-droite NPD (parti national-démocrate).

« Les demandes du plaignant sont rejetées (…) À l'unanimité, la deuxième chambre a estimé que certes le NPD a des objectifs anticonstitutionnels, mais il n'y a actuellement pas d'éléments concrets de poids laissant penser que l'action (du parti) puisse être couronnée de succès », a indiqué le président de la cour, Andreas Vosskuhle.

La Chambre haute du parlement allemand a demandé l'interdiction fin 2013. Fondé en 1964, le NPD, qui compte 5 200 membres, « partage des caractéristiques essentielles » avec la doctrine national-socialiste et « veut déstabiliser et mettre à bas l'ordre libéral-démocratique », ont argumenté les parlementaires.

Toutefois, le parti se voit électoralement en perte de vitesse, crédité dans les sondages nationaux de seulement 1 % des intentions de vote aujourd'hui, après avoir perdu l'an dernier ses derniers sièges de parlementaires régionaux.

En 2003, une précédente tentative d'interdire ce parti a également échoué. La Cour constitutionnelle allemande avait refusé l'interdiction en 2003 pour vice de procédure, après des révélations sur la présence d'« indicateurs » du renseignement intérieur au sein de la direction du NPD.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le Mein Kampf réédité booste les ventes de livres en Allemagne
L’Allemagne a expulsé 80.000 migrants en 2016
Frappée par les attentats, l’Allemagne envisage la construction de centres de déportation
Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Tags:
parti d'extrême droite, interdiction, Parti national-démocrate (NPD) d'Allemagne, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook