International
URL courte
6641
S'abonner

Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé le rapport américain sur les liens présumés Trump-Moscou, en déclarant que les auteurs de tels mensonges étaient «pires que des prostituées.»

« J'ai du mal à imaginer que Trump, organisateur des concours de beauté, puisse rencontrer dans un hôtel en Russie des femmes de petite vertu », a déclaré le président russe.

Il a également indiqué qu'il ne connaissait pas le président élu des États-Unis et n'avait aucune raison de le critiquer ou de le défendre.

« Je ne connais pas M. Trump, je ne l'ai jamais rencontré, je ne sais pas ce qu'il va faire sur la scène internationale, donc je n'ai aucune raison soit de l'attaquer, de le critiquer pour quelque chose, soit de le défendre », a déclaré mardi M. Poutine lors d'une conférence de presse.

« Nous n'allons même pas demander au comité Nobel de lui décerner un prix Nobel en mathématiques, en physique, ou dans une autre matière. Je n'ai aucune raison de faire cela », a plaisanté le président russe.

La comparaison avec les prostituées n'était pas un accident. La semaine dernière, les médias mainstream ont publié un rapport compromettant sur les relations secrètes entre le président élu et le Kremlin. Le rapport précisait que le FSB russe aurait filmé M. Trump se livrer à des « actes sexuels pervers avec des prostituées » à Moscou et le faisait chanter. En fin du compte, il s'est avéré que le rapport était un faux.

Selon le président russe, les intox dans ce genre sont des « faux évidents dépourvus de sens. »

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Rapport bidon sur Trump: l’auteur est un «escroc en fuite», selon Lavrov
Rapport compromettant sur Trump, «un faux complet»
Londres recueille des saletés sur Trump mais accuse Moscou
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Tags:
rapport, Donald Trump, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik