International
URL courte
21452
S'abonner

Le conseiller de Donald Trump a indiqué que «les Russes peuvent manger de la neige afin de survivre», une façon d’expliquer que les sanctions sont insensées, et ajouté que les sanctions n’avaient fait que renforcer le peuple russe. Le porte-parole de Vladimir Poutine a tout de même tenu à fournir quelques précisions.

Répondant aux déclarations du conseiller de Donald Trump, Anthony Scaramucci, sur l'influence des sanctions, le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a tenu à préciser que « les Russes préfèrent les délicatesses produites en Russie et ne mangent pas de neige ».

« Le fait est que les sanctions ont un effet contraire pour le pays soumis à des sanctions, ainsi que pour celui qui les impose. Nous l'avons déjà dit plusieurs fois. En ce qui concerne de telles métaphores (faites par le conseiller américain), on pourrait abonder dans ce sens. Cependant, je préciserais que les Russes préfèrent manger non pas de la neige, mais des délicatesses produites en Russie, dont le nombre augmente toujours grâce aux sanctions », a indiqué le porte-parole.

Rappelons que le régime des sanctions antirusses puise ses racines dans le rattachement de la Crimée et de Sébastopol à la Russie, suite à un referendum qui s'est tenu en mars 2014, ou plus de 90 % du peuple ont voté pour le rattachement à la Russie.

La Russie a riposté, en frappant d'embargo en août 2014 plusieurs denrées alimentaires, notamment les produits laitiers, la viande, les fruits et légumes en provenance de l'UE, du Canada, d'Australie et de Norvège.

La semaine dernière le président sortant américain Barack Obama a prolongé les sanctions contre la Russie jusqu'en mars 2018.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La journée d’un canard boiteux: Obama prolonge les sanctions contre plusieurs pays
Le Kremlin sur les sanctions US: les tentatives d’exclure un dialogue se poursuivent
La vraie cible des nouvelles sanctions antirusses d'Obama
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Tags:
influence, américain, sanctions antirusses, déclaration, rattachement de la Crimée, référendum, Anthony Scaramucci, Donald Trump, Dmitri Peskov, Barack Obama, Ukraine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook