Ecoutez Radio Sputnik
    John Brennan

    Le chef de la CIA dévoile le contenu de sa conversation d’adieu avec celui du FSB

    © AP Photo / J. Scott Applewhite
    International
    URL courte
    13550

    Le chef de la CIA John Brennan a passé quelques coups de fils à ses homologues d’autres pays, y compris la Russie, la veille de son départ, comme il l'a raconté dans un entretien au quotidien Wall Street Journal.

    Le chef de la CIA a déclaré que « bien qu'il y ait eu des moments désagréables et des divergences sur certaines questions politiques » entre les États-Unis et la Russie, il espère que les services de renseignement des deux pays pourront coopérer à l'avenir, notamment dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

    Au cours de sa conversation téléphonique avec le président du Comité national anti-terroriste (NAK) et directeur du FSB, Alexandre Bortnikov, le chef de la CIA a promis une coopération ultérieure pour répondre à la menace terroriste.

    « Je lui ai assuré que nous allions immédiatement fournir des informations sur les menaces contre la population russe et  la Russie. Il l’a accepté et a dit qu'ils feraient la même chose », a déclaré John Brennan dans un entretien au Wall Street Journal.

    Le vendredi 20 janvier, jour de l’investiture de Donald Trump, John Brennan quittera son poste de chef de la CIA.


    Lire aussi:

    Rapport sur l'Irak, migrants russes ou fiasco en Corée: les plus grands échecs de la CIA
    Expert allemand: «Nous observons une lutte entre la CIA et le FBI»
    Le rapport de la CIA sur les «hackers russes», dernier espoir des démocrates
    Le chef de la CIA contre l'intensification de l'aide à l'opposition syrienne
    Chef de la CIA «largement responsable du chaos» en Syrie, pas la Russie
    Un journaliste allemand qui a dénoncé la CIA retrouvé mort
    Tags:
    conversation, départ, investiture, FSB, CIA, John Brennan, Alexandre Bortnikov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik