International
URL courte
Négociations sur la Syrie à Astana (janvier 2017) (26)
20531
S'abonner

L’avenir politique de la Syrie va se jouer le 23 janvier 2017 à Astana lors des négociations sur le règlement syrien. À quelques jours de la rencontre, Téhéran se déclare contre la présence de Washington.

Les négociations prévues pour le 23 janvier à Astana ont pour objectif principal de trouver un terrain d'entente sur l'après-conflit en Syrie en totale coordination avec les efforts des Nations unies. Pourtant M. Zarif, le ministre des Affaires étrangères de l'Iran, s'est opposé à la présence américaine à la table des négociations à Astana.

« Nous sommes contre la présence des États-Unis. Nous ne les avons pas invités et nous sommes contre », a déclaré M. Zarif.

Auparavant, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait affirmé qu'il serait correct d'inviter des représentants de la nouvelle administration américaine et de l'Onu à la rencontre sur la Syrie qui se tiendra dans la capitale du Kazakhstan, Astana, le 23 janvier 2017. Selon M. Lavrov, un souffle nouveau doit être insufflé aux mécanismes de règlement de la crise syrienne.

Pour rappel, le président américain Donald Trump a déclaré vouloir revoir l'accord sur le nucléaire iranien conclu sous l'administration Obama ce qui pourrait rajouter de la tension dans les relations irano-américaines.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Négociations sur la Syrie à Astana (janvier 2017) (26)

Lire aussi:

Syrie: l’administration Trump ne compte pas participer aux pourparlers d’Astana
Syrie: et si la Russie n'était pas intervenue?
Les USA aux pourparlers d’Astana sur la Syrie? Le Kremlin ne confirme pas
En Syrie, encore deux localités adhèrent au cessez-le-feu
Lavrov: l’administration Trump doit être invitée à Astana
Tags:
crise syrienne, Astana, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook