International
URL courte
19223
S'abonner

La Corée du Nord se prépare à lancer ses nouveaux missiles balistiques intercontinentaux et comme par hasard, leurs essais correspondent avec l’investiture du nouveau président élu américain Donald Trump.

Selon des informations provenant de Corée du Sud, sa voisine du Nord se prépare à lancer de nouveaux missiles balistiques. Ses derniers seraient, d'après les informations sud-coréennes, montés sur des aires de lancement mobiles, ce qui les rend parfaitement capables d'être envoyés depuis n'importe quel lieu et à n'importe quelle heure.

Ces informations ont été confirmées par le leadeur du pays Kim Jong-un dans son discours du Jour de l'An.

Des journalistes coréens supposent également que la date des essais de ces missiles pourraient correspondre avec la date de la cérémonie d'investiture du nouveau président élu américain Donald Trump.

Des sources militaires ont annoncé aux journalistes du Chosun Ilbo (l'un des trois principaux quotidiens sud-coréens, ndlr) qu'ils avaient pu constater des mouvements de pièces de batteries de missiles sur le territoire de la Corée du Nord. Ils prétendent notamment avoir observé par satellite le transfert d'une importante rampe de lancement de missiles.

D'après les mêmes sources, cette rampe n'a rien à voir avec celles qui avaient été testées jusqu'à présent, étant d'un gabarit bien plus important.
Des médias ont supposé que cette rampe était transportée sur un des camions militaires en vue d'un prochain montage.

En mars 2016, sur ordre de Kim Jong-un, des spécialistes coréens ont effectué des essais d'un missile intercontinental afin d'évaluer sa resistance thermique.

Plusieurs médias ont confirmé le succès de ces essais.

Ainsi, le leadeur du pays a affirmé qu'ils avaient élaboré une technologie que seules quelques puissances militaires possédaient, ce qui constituait une étape importante dans la fabrication des missiles balistiques.

En avril dernier, M. Kim Jong-un a personnellement dirigé les essais du moteur d'un nouveau missile sur la base de lancement de Sohae.

Rappelons qu'une résolution de l'Onu interdit à la Corée du Nord de procéder à des essais de missiles balistiques.

Cette résolution n'est pas reconnue par Pyongyang qui considère que tout pays a le droit de renforcer son potentiel de défense face à la politique hostile de Washington.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Pyongyang termine les préparatifs d’un test de missile balistique
Jamais un missile nord-coréen n'atteindra les États-Unis, assure Trump
Kim Jong-un annonce la création d'un missile intercontinental
Un missile antisatellite dernier cri, Moscou franchit une étape
Pyongyang tirera-t-il un missile en pleine présidentielle US?
Les USA détectent un tir de missile nord-coréen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook