International
URL courte
45894
S'abonner

Les missiles Iskander déployés dans la région russe de Kaliningrad (mer Baltique) y resteront tant que les missiles de l'Otan ne seront pas retirés du continent européen, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision BBC, M. Peskov a expliqué qu'il était impossible de retirer les missiles Iskander de Kaliningrad « sans savoir si le projet visant à créer un complexe antimissile dirigé contre la Russie sur le continent européen allait être abandonné ».

Auparavant, les autorités polonaises ont à plusieurs reprises évoqué des dangers liés au déploiement de missiles dans la région de Kaliningrad, enclave russe au bord de la mer Baltique, entourée au nord et à l'est par la Lituanie et au sud par la Pologne. Pour sa part, Moscou affirme qu'il n'a l'intention d'agresser aucun pays membre de l'Alliance atlantique.

Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, les dirigeants de l'Otan sont parfaitement conscients du fait que la Russie ne projette pas d'agression envers ses membres mais se servent de tout prétexte pour déployer plus de matériel de guerre à proximité des frontières russes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un Iskander-M laisse un énorme cratère fumant (Vidéo)
L'armée US créera un concurrent aux missiles Iskander russes
Les missiles Iskander de Kaliningrad capturent un satellite espion US
Systèmes de missiles Iskander à Kaliningrad: l'Otan évoque des «armes nucléaires»
Tags:
missiles, frontière, sécurité, Iskander, OTAN, Dmitri Peskov, Sergueï Lavrov, Russie, région de Kaliningrad
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook