Ecoutez Radio Sputnik
    Cybercafé à Pékin

    Plus de 730 millions d'internautes en Chine

    © AFP 2018 GOU YIGE
    International
    URL courte
    271

    Le nombre de Chinois connectés à Internet a atteint 731 millions de personnes fin 2016, ce qui correspond presque à l'ensemble de la population européenne.

    Selon un rapport présenté par le registre China Internet Network Information Center (CNNIC), qui joue un rôle clé dans la gestion d'Internet en Chine, en décembre 2016, la Chine comptait 731 millions d'internautes contre 688 millions comptabilisés il y a un an, soit une augmentation de 6,2 %.

    Ce chiffre est comparable à l'ensemble de la population européenne (près de 740 millions de personnes). Dans le même temps, le taux de pénétration d'Internet en Chine s'élève désormais à 53,2 %, ce qui est de 3,1 % supérieure à la moyenne mondiale.

    Les téléphones portables représentent un moyen de plus en plus important pour accéder à Internet en Chine, et le principal facteur de l'augmentation des internautes. Ainsi, en 2016, le nombre d'internautes mobiles dans le pays a atteint 695 millions, et 95,1 % de ceux-ci ont utilisé les téléphones mobiles pour accéder à Internet.

    Cela ne veut pas dire que toutes ces personnes utilisent des téléphones mobiles pour accéder à Internet, mais plutôt que les téléphones mobiles sont devenus un des principaux moyens de connexion à la Toile.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les armes pénètrent en Chine grâce à Internet
    La Chine durcit les règles d'accès à l'Internet
    Google a réussi à contourner la censure de l’Internet en Chine
    Tags:
    téléphonie mobile, accès, Internet, China Internet Network Information Center (CNNIC), Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik