Ecoutez Radio Sputnik
    Pourparlers sur la Syrie d’Astana

    Coup d’envoi des pourparlers sur la Syrie d’Astana

    © REUTERS / Mukhtar Kholdorbekov
    International
    URL courte
    6222

    Après une journée de consultations, la rencontre entre le gouvernement et l’opposition syriens démarre ce lundi dans la capitale kazakhe. Avant son début officiel, le ministère kazakh des Affaires étrangères a dévoilé de nouveaux détails concernant son déroulement.

    Une délégation de Damas et les représentants de 15 groupes d'opposition tiennent lundi 23 janvier le premier tour de pourparlers à Astana. Le gouvernement syrien et l'opposition se sont rassemblés dans une même pièce autour de la table de négociations. L'ambassadeur de Syrie à l'Onu, Bachar Jaafari, qui représente lors des négociations les intérêts de Damas, a été le premier à prendre la parole. Selon l'ordre annoncé au début de la session, M. Jaafari cèdera la parole à l'opposition, qui sera suivie de la Russie, de l'Iran, de la Turquie, des États-Unis et du représentant de l'Onu.

    Première rencontre officielle entre les parties en conflit depuis le début de la guerre, le tête-à-tête pourrait permettre à la Syrie de retrouver la paix et de réanimer le dialogue intersyrien. À huis clos, les partis chercheront à renforcer la fragile trêve en vigueur depuis la fin décembre.

    Les membres des délégations sont arrivés dans la capitale kazakhe dimanche. « Près de 15 groupes d'opposition sont représentés ici, a annoncé ce matin le vice-ministre kazakh des Affaires étrangères Roman Vassilenko. À ce que je comprends, l'opposition armée n'a pas désigné de chef de la délégation, cependant les représentants de tous les groupes qui participent aux négociations sont là, y compris M. Allouche de l'organisation Jaish al-Islam ».

    « Nous comprenons que personne parmi l'opposition armée syrienne n'a de mandat pour représenter toute l'opposition. Ils se représentent eux-mêmes et coordonnent leurs positions », a-t-il poursuivi.

    Interrogé par les journalistes sur la possibilité d'un dialogue direct entre Damas et l'opposition, le chef de la diplomatie kazakhe a indiqué que le format était toujours au cœur des discussions. Cependant, l'opposition a confirmé hier son intention d'établir un dialogue direct avec le gouvernement.

    Les pourparlers d'Astana dureront deux jours. Ils se déroulent avec la participation des délégations russe, iranienne, turque et en présence de l'ambassadeur américain et de l'émissaire de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Lavrov: l’administration Trump doit être invitée à Astana
    Assad: l'élection présidentielle ne fera pas l’objet des pourparlers d’Astana
    Député turc: «Les négociations d’Astana, un grand pas en avant»
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    Tags:
    pourparlers, opposition, Astana, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik