International
URL courte
4211
S'abonner

Que fait l’ancien premier ministre britannique David Cameron depuis sa démission? Il chasse le faisan. Rien d’extraordinaire, sauf que ces faisans s’appellent Boris Johnson et Michael Gove…

David Cameron a récemment raconté comment il passait son temps libre. Amateur de chasse au faisan, l'ex-premier ministre britannique a confié aux journalistes lors d'une conférence de presse tenue à Davos, un détail épicé au sujet de ce loisir. En effet, David Cameron donnerait aux faisans qu'il tire les noms de l'actuel ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, et de Michael Gove, le ministre de la Justice.

« Je profite de mon temps libre pour revenir à la chasse. Il s'est avéré qu'après avoir tué une paire de Boris et Michael, je me sentais beaucoup mieux », a déclaré David Cameron.

Selon le Daily Mail, qui cite des amis anonymes de David Cameron, l'ancien premier ministre britannique qualifie Boris Johnson et Michael Gove, ses alliés d'autrefois, de « traîtres ».

Le Brexit est devenu la principale pomme de discorde entre les ex-alliés. Cameron croyant qu'ils préféreraient « rester ». Pourtant, MM Johnson et Gove ont soutenu activement la campagne pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. À l'issue de ce scrutin, 51,9 % des Britanniques ont voté pour la sortie de l'UE.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le chat Larry de Downing Street soutient-il le Brexit?
Le Brexit pourrait prendre 10 ans et même échouer
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
chasse, Michael Gove, Boris Johnson, David Cameron, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook