Ecoutez Radio Sputnik
    La construction du mur à la frontière turco-syrienne

    La Turquie construit un «grand mur» à sa frontière avec la Syrie

    © REUTERS / Kadir Celikcan
    International
    URL courte
    40309
    S'abonner

    Ankara a décidé de stopper le passage des terroristes, qui viennent sur le territoire turc pour se cacher. La première phase de la construction d’un mur de trois mètres de haut est finie.

    Les journalistes de Sputnik ont pu constater de leurs propres yeux le mur de béton surmonté de barbelés, qui a été construit par la Turquie à sa frontière avec la Syrie pour que des djihadistes ne puissent pas s'abriter sur le territoire turc.

    La construction de la première section du mur, qui s'étend de la région de la ville syrienne de Kessab jusqu'à la région de la ville d'Idlib (à l'ouest de la frontière turco-syrienne), est terminée. Il est prévu de construire une autre section de mur qui bloquera le segment de l'est de la frontière à partir de la région de la ville de Qamichli.

    La paroi en béton surmontée de barbelés s'élève à trois mètres de haut.

    La Turquie déclare que le mur aidera à surveiller et contrôler la frontière. Damas est cependant convaincu que les Turques ont profité du chaos pour mettre la main sur des territoires syriens, en coupant une partie du pays avec cette fortification, dont la construction n'a pas été discutée.

    Depuis le début de la crise syrienne, la position d'Ankara envers son voisin du sud a changé.

    D'abord, les autorités turques scandaient : « Assad doit partir ». Leur objectif principal était de créer une zone tampon en Syrie.

    Maintenant, l'administration turque a révisé son approche et prône l'idée que le président syrien légitime, Bachar el-Assad, reste au pouvoir.

    En avril 2016, la Russie appelait à mettre fin à la « situation cauchemardesque » qui s'était créée à la frontière entre la Turquie et la Syrie. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangère, Maria Zakharova, avait également rappelé que le Conseil de sécurité de l'Onu avait diffusé quatre documents révélant l'implication de la Turquie dans le soutien des terroristes en Syrie.

    Selon elle, il s'agissait « du commerce illégal d'hydrocarbures avec le groupe terroriste Daech, du transfert de combattants étrangers en Syrie, de livraisons d'armes et de munitions sur les territoires syriens contrôlés par Daech et de la contrebande d'antiquités ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Turquie est devenue une base pour terroristes bien avant la guerre en Syrie
    A quelles conditions la Turquie pourrait-elle fermer sa frontière avec la Syrie?
    Les USA aident la Turquie à mener son opération terrestre en Syrie
    La Turquie intensifie son opération en Syrie
    Tags:
    crise syrienne, mur, Idlib, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik