International
URL courte
13320
S'abonner

La nuit du 25 janvier, des extrémistes ont profané un cimetière militaire polonais situé dans les environs de Kiev. Le ministère polonais des Affaires étrangères a déjà convoqué l’ambassadeur d’Ukraine pour lui demander des explications.

Il paraîtrait que les mouvements extrémistes ukrainiens sont sûrs de leur impunité, vu le nombre d'actes choquants qui ne fait qu'accroître.

Ainsi, des inconnus ont renversé de la peinture rouge sur des tombeaux du cimetière polonais dans le village de Bykivnia aux alentours de Kiev. Les vandales ont également essayé de détruire l'entrée du cimetière.

Cette information a été confirmée par le directeur du mémorial Bogdan Bilachivskiy.

« Sur la partie polonaise du mémorial quelqu'un a écrit « SS Galicie » tandis que sur la partie ukrainienne a été marqué UPA (armée insurrectionnelle ukrainienne, une organisation nationaliste, ndlr). Les vandales ont tenté de détruire l'entrée du cimetière polonais avec une pince car une colonne s'est penchée », a déclaré le directeur.

De ce fait, l'ambassadeur d'Ukraine à Varsovie Andreï Dechitsa a déjà été convoqué au ministère polonais des Affaires étrangères.

​Cependant, le conflit entre Ukrainiens et Polonais ne date pas d'hier.

Mardi, des inconnus ont tabassé des étudiants ukrainiens dans la ville polonaise de Rzeszów, dans le sud-est du pays. D'après la presse polonaise, les inconnus ont arrêté des étudiants ukrainiens qui rentraient dans leur foyer et leur ont posé une question sur l'appartenance de la ville de Lvov. La réponse n'a pas satisfait les interrogateurs et

ils se sont rués sur les jeunes ukrainiens en les traitant de bandéristes.

D'ailleurs, ce n'est pas le seul cas de violences ayant eu lieu récemment.

En décembre 2016, dans la ville polonaise de Przemyśl a eu lieu la marche annuelle traditionnelle des « aiglons de Lvov et Przemyśl », un mouvement de jeunes en mémoire des Polonais qui ont pris la défense de Lvov lors de la Guerre polono-ukrainienne de 1918-1919. Lors de la marche, les participants ont scandé « Mort aux Ukrainiens », « Przemyśl et Lvov sont polonaises pour toujours ».

De même, des participants à la Marche de l'Indépendance à Varsovie ont piétiné et par la suite brûlé le drapeau de l'Ukraine. Cette action était accompagnée d'insultes à l'encontre de l'UPA et de son leadeur Stépan Bandera.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Moscou indigné par la profanation des tombes soviétiques en Pologne
Varsovie condamne la profanation d'un cimetière soviétique
Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Tags:
Pologne, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook