Ecoutez Radio Sputnik
    À la frontière entre les États-Unis et le Mexique

    Le Mexique ne payera pas un peso pour le mur de Trump

    © AFP 2018 Sandy Huffaker
    International
    URL courte
    12316

    La déclaration de Donald Trump au sujet de la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique et la signature du décret sur la protection de la frontière américaine interviennent au moment où les deux pays négocient de nouvelles conditions de coopération.

    Commentant les propos de Donald Trump, qui a déclaré mercredi que les États-Unis lanceraient sans délais les travaux de construction d'un mur à la frontière avec le Mexique, le président de ce pays latino-américain, Enrique Peña Nieto, a déclaré que le Mexique ne croyait pas aux murs et n'avait pas l'intention de dépenser le moindre centime pour sa construction.

    « Je regrette et condamne la décision de poursuivre la construction du mur qui nous sépare depuis de longues années. Le Mexique ne croit pas aux murs et ne payera pour aucun mur », a-t-il déclaré dans son message à la nation diffusé par la télévision locale.

    Le chef de l'État mexicain a souligné que la décision d'ériger le mur intervenait au moment où son pays amorçait les négociations avec les États-Unis au sujet de nouvelles règles de coopération, d'investissements, de sécurité à la frontière et de migration. « Ces pourparlers sont extrêmement importants pour la puissance, la confiance et l'avenir de notre économie et de notre société », a fait remarquer le président.

    Nous serons là où nos migrants sont en danger

    Et de rappeler que les ministres des Affaires étrangères et de l'économie du pays se trouvaient à l'heure actuelle aux États-Unis. « En se basant sur les conclusions définitives livrées par les fonctionnaires se trouvant à Washington et après des consultations préalables avec sénateurs et gouverneurs, je devrai prendre des décisions concernant nos démarches ultérieures », a expliqué le président mexicain.

    Il a dit avoir ordonné à la diplomatie du pays de renforcer la protection des Mexicains se trouvant aux États-Unis. « Nos 50 consuls seront transformés en véritables défenseurs des droits des migrants, le gouvernement mexicain assurera leur soutien et protection. Là où il existe un risque pour le migrant nous serons présents, le pays sera présent », a pointé M. Nieto.

    Rappelons que mardi le président américain Donald Trump a déclaré que le ministère de la Sécurité intérieure du pays entamerait dans les plus brefs délais la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique. Les travaux de préparation doivent prendre fin au cours des prochains 180 jours. Le président américain n'a pas déclaré ouvertement que le Mexique devrait participer financièrement aux travaux, mais a laissé entendre qu'il demanderait aux pays voisins de verser une compensation.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Trump: les migrants au passé criminel seront expulsés
    Mur Mexique-USA: le torchon brûle entre les deux pays
    USA: les républicains disent oui à la création d'un mur avec le Mexique
    Tags:
    législation migratoire, isolement, coopération, migrants, mur, Donald Trump, Enrique Peña Nieto, Mexique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik