Ecoutez Radio Sputnik
    Tiraspol, la capitale de Transnistrie

    La Transnistrie rejette un référendum sur la réunification avec la Moldavie

    © AFP 2019 DANIEL MIHAILESCU
    International
    URL courte
    2274
    S'abonner

    L’idée d’une réunification avancée par le nouveau président moldave n’a pas enthousiasmé la république non reconnue de Transnistrie. D’autant plus qu’elle avait déjà organisé un référendum sur son indépendance et ne voit pas de raisons d’en organiser un autre.

    Vadim Krasnosselski, président de la République moldave non reconnue de Transnistrie, a rejeté la proposition du dirigeant moldave Igor Dodon d'organiser, sur les deux rives du Dniestr,un référendum sur la réunification du pays.

    « En tant qu'État souverain, la Moldavie peut organiser autant qu'elle veut n'importe quel référendum. C'est son affaire souveraine. En Transnistrie, en 2006, la population s'est prononcée pour l'indépendance et pour son rattachement, dans l'avenir, à la Russie. Nous ne trouvons pas nécessaire d'organiser un nouveau référendum sur la même question. Notre peuple a déjà pris une décision », a-t-il déclaré jeudi 26 janvier dans un commentaire pour Parlamentskaïa gazeta (Journal parlementaire).

    Un jour plus tôt, le président de Moldavie Igor Dodon a promis que le problème de la Transnistrie serait soumis à un référendum national. Il a proposé au parlement et au gouvernement moldave de mettre en place une « plateforme unique » afin de réunifier le pays.

    Igor Dodon a rappelé que sa récente rencontre avec Vadim Krasnosselski a débouché sur des résultats concrets : la procédure de sortie du territoire transnistrien a été simplifiée, « un paquet de documents dans l'intérêt des habitants des deux rives du Dniestr va être signé ».

    Début janvier, les dirigeants de la Moldavie et de la Transnistrie se sont rencontrés pour la première fois depuis huit ans à Bendery (Transnistrie). Aucune question politique n'a été évoquée pendant la rencontre.

    Le conflit entre la capitale moldave Chisinau et la république non reconnue de Transnistrie a éclaté en 1989. En 1990, la république a proclamé son indépendance. Le conflit militaire a été interrompu par la Russie en 1992. Moscou accorde à la république une assistance économique sans cependant contester l'appartenance du territoire à la Moldavie.

    Lors du référendum de septembre 2006, la majorité des Transnistriens se sont prononcés pour la politique d'indépendance et un futur rattachement à la Russie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Direction Moscou, le revirement confirmé de la Moldavie
    Moldavie: le nouveau président ne veut pas du bureau de l'Otan
    Moldavie: les patriotes relèvent la tête
    Tags:
    réunification, rattachement, référendum, Vadim Krasnosselski, Igor Dodon, Transnistrie, Moldavie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik