International
URL courte
9642
S'abonner

Un habitant de Kharkov, deuxième ville d’Ukraine, a appelé en direct dans une émission ukrainienne pour demander pourquoi la Russie était qualifiée d’agresseur alors qu’elle se souciait plus des Criméens que l’Ukraine elle-même.

« Vous dites souvent "agresseur". Je me demande pourquoi cet "agresseur" en Crimée prend  beaucoup plus soin de nos Ukrainiens. Ils touchent une retraite quatre fois supérieure à la mienne, les soins sont gratuits, le gaz moins cher. […] Qui est donc l'agresseur? Nous sommes nous-mêmes les agresseurs  ici, à l'intérieur du pays », a déclaré l'homme en direct.

Il a également parlé de ses tentatives d’échanger son appartement pour une habitation en Crimée.

« Je pensais trouver des patriotes qui voudraient partir. On m’a fait signe que j’étais fou », a-t-il expliqué.

Selon lui, personne ne veut quitter la Crimée pour  l’Ukraine.

Rattachée à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954, la Crimée a regagné la Fédération de Russie suite à un referendum organisé au printemps 2014. Plus de 95  % des habitants de la péninsule ont voté pour ce rattachement qui n'a jamais été reconnu par Kiev. Moscou a à maintes reprises réitéré que le référendum s’était déroulé conformément aux normes démocratiques et au droit international.

 

Lire aussi:

Crimée & Russie : un an déjà depuis le ralliement historique
«Viva Crimea!», s’exclament ces députés italiens en Crimée
Les députés de l’APCE se rendant en Crimée seront sanctionnés?
Députés français en Crimée: la péninsule est une région russe
Tags:
appartement, agresseur, retraité, agression russe, salaire, gaz, Kharkov, Crimée, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook