Ecoutez Radio Sputnik
    Sigmar Gabriel

    Le nouveau chef de la diplomatie allemande est intéressé à ce que la Russie soit une amie

    © REUTERS / Fabrizio Bensch
    International
    URL courte
    9241

    Sigmar Gabriel, qui a pris ses fonctions vendredi à la tête de la diplomatie allemande, a reconnu, à l’instar de son prédécesseur Frank-Walter Steinmeier, que la Russie était un acteur d’une grande importance.

    Le nouveau ministre des Affaires étrangères est intéressé par le développement des rapports avec la Russie en tant que partenaire de négociations extrêmement important, a communiqué vendredi le porte-parole du ministère Martin Schaefer.

    « La Russie est une voisine des plus importantes de l'Europe. Elle est à l'ordre du jour du nouveau ministre des Affaires étrangères. Il ne peut pas en être autrement. Elle est un partenaire de négociations de premier plan », a dit le diplomate à Berlin.

    Selon lui, Sigmar Gabriel était intéressé par « le maximum d'amitié, d'intensité et de partenariat dans les relations avec la Russie ».

    Le porte-parole a ajouté qu'une rencontre du nouveau ministre avec son homologue russe Sergueï Lavrov n'était pas encore prévue. Elle aura lieu « à un moment convenable ». Il a noté cependant que les deux ministres se connaissaient déjà.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Frank-Walter Steinmeier futur président allemand? Merkel ne le veut pas
    Le chef de la diplomatie allemande en route vers la présidence
    Le doigt d'honneur du vice-chancelier allemand à des militants d'extrême droite
    Vice-chancelier allemand à Moscou: vers la fin des sanctions?
    Tags:
    partenaire, amitié, Frank-Walter Steinmeier, Sigmar Gabriel, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik