Ecoutez Radio Sputnik
    Défense antimissile

    La Russie élabore un nouveau missile antibalistique

    © Sputnik . Mikhail Fomichev
    International
    URL courte
    Nouvelles armes russes (2017) (10)
    17701
    S'abonner

    Moscou annonce le développement d'un nouveau missile courte portée russe pouvant atteindre une vitesse de 3 kilomètres par seconde.

    Un nouveau missile de courte portée destiné au système russe de défense antimissile sera testé au cours des deux ou trois prochaines années, a fait savoir le colonel des Forces aérospatiales russes Ilgar Taguiïev.

    Selon lui, cet antimissile de nouvelle génération sera soumis aux essais sur le polygone de Sary-Chagan au Kazakhstan, exploité par le ministère russe de la Défense notamment pour effectuer des tirs d'essais de missiles déjà adoptés par l'armée.

    La Russie possède des moyens d'interception de missiles balistiques qui n'ont pas d'analogues dans le monde actuellement, a souligné M. Taguiïev dans une interview accordée à la radio Echo de Moscou. La vitesse moyenne développée par le nouveau missile atteint 3 kilomètres par seconde, ce qui est « plusieurs fois supérieur à la vitesse d'une balle », explique l'interlocuteur de la station.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Nouvelles armes russes (2017) (10)

    Lire aussi:

    La Russie teste un nouveau missile pour le S-400
    Un nouveau missile balistique pour Iskander-M créé en Russie
    La Russie met au point un nouveau missile balistique
    La Russie teste un nouveau missile antibalistique
    Tags:
    missiles, missiles à courte portée, essais, défense antimissile, Polygone de Sary-Chagan, Troupes aérospatiales de Russie, Kazakhstan, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik