International
URL courte
37226
S'abonner

Selon le contre-espionnage norvégien, des diplomates russes auraient mis la pression sur le comité Nobel norvégien afin qu'il ne remette pas le prix Nobel de la paix au président ukrainien Piotr Porochenko, relate NRK, la chaîne de télévision locale.

En 2015, dans la lettre du porte-parole du parlement ukrainien de l'époque Volodymyr Hroïsman qui avait fuité dans les médias, il remerciait les diplomates américains d'avoir fait en sorte que « deux des cinq » membres du comité Nobel se prononcent en faveur de Piotr Porochenko.

Après la diffusion du document sur le Net, deux représentants de l'Ambassade de Russie, qui avaient auparavant demandé d'organiser une rencontre avec le secrétaire du comité et le directeur de l'Institut Nobel norvégien Olav Njølstad, lui ont rendu la visite.

Ce qui est intéressant c'est qu'aujourd'hui, les représentants des services spéciaux norvégiens ainsi que leurs collègues américains affirment que le message secret de Hroïssman était faux et que les diplomates russes, à leur tour, auraient pu influencer la position souveraine d'Oslo par le biais de leur rencontre avec Olav Njølstad.

Les représentants de l'Ambassade russe ont déclaré que de telles visites s'inscrivaient dans le cadre du travail diplomatique quotidien. L'Ambassade russe a également qualifié de « paranoïa » les démarches des services spéciaux norvégiens, qui voient des espions partout parmi les diplomates et qui présentent le travail diplomatique comme des manœuvres ennemies. Selon les diplomates, les services spéciaux norvégiens cherchent à accroître son financement et à élargir ses prérogatives en répandant des rumeurs sur une soi-disant menace russe.

« Une importante partie du travail diplomatique quotidien consiste à collecter des informations et à analyser la politique intérieure et extérieure du pays concerné, à échanger des opinions avec les partenaires et d'autres choses. Les rencontres avec le comité Nobel comme celle qui a été mentionnée s'inscrivent dans ce cadre », lit-on dans la réponse de l'Ambassade de Russie publiée par la chaîne NRK.

Selon la volonté d'Alfred Nobel, le prix pour les contributions « au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix » est le seul des cinq prix qui n'est pas décerné à Stockholm, mais à Oslo. Le prix récompense la lutte pour la paix, les droits de l'homme, l'aide humanitaire et la liberté. La cérémonie de remise du prix a lieu le 10 décembre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un lauréat du prix Nobel travaille comme Père Noël à New York depuis 10 ans déjà
Le «prix Nobel suédois» récompense les recherches sur l'immunité
Jacques Chirac en lice pour le Nobel de la Paix
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Tags:
Vladimir Groïsman, prix Nobel, Olav Njølstad, Petro Porochenko, Oslo, Norvège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook