International
URL courte
521896
S'abonner

Les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Donald Trump, ont eu samedi leur premier entretien téléphonique depuis l'investiture de M.Trump. Ils ont évoqué la situation en Syrie, en Corée, en Ukraine, le programme nucléaire iranien et la lutte contre Daech.

La situation en Syrie, en Ukraine, le programme nucléaire iranien, la situation autour de la péninsule de Corée et la lutte contre le terrorisme ont été samedi au centre du premier entretien tenu entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Donald Trump depuis l'investiture de ce dernier à la présidence le 20 janvier dernier, a annoncé le Kremlin.

Au début de l'entretien, le chef de l'Etat russe a félicité le président Trump à l'occasion de son arrivée au pouvoir aux Etats-Unis.

MM. Poutine et Trump se sont montrés « prêts à œuvrer pour la stabilisation et le développement de la coopération entre la Russie et les États-Unis » sur la scène internationale, selon le Kremlin.

Ils ont souligné l'importance de l'évolution des liens économiques et commerciaux russo-américains.

M. Trump a déclaré que le peuple américain éprouvait de la sympathie pour la Russie et les Russes. M. Poutine a répondu que les Russes avaient les mêmes sentiments à l'égard des Américains.

Les deux présidents se sont mis d'accord sur le lancement de consultations en vue de fixer une date et un lieu pour leur rencontre bilatérale. Ils ont également décidé d'organiser des rencontres régulières.

Vladimir Poutine et Donald Trump se sont prononcés pour la coordination des efforts de Moscou et de Washington visant à détruire le groupe terroriste État islamique (Daech) et les autres terroristes en Syrie.

Selon M. Poutine, la Russie considère les États-Unis comme un partenaire important dans la lutte antiterroriste. Il a rappelé que la Russie avait aidé les États-Unis pendant plus de deux ans et qu'elle avait été son alliée pendant les deux guerres mondiales.

Les deux chefs d'Etat ont en outre évoqué la situation au Proche-Orient, le conflit arabo-palestien et la non-prolifération des armes nucléaires.

Au cours de sa campagne électorale M. Trump avait déclaré à plusieurs reprises qu'il allait essayer de « s'entendre » avec Moscou. Dans son discours d'investiture, Donald Trump a annoncé que les États-Unis avaient l'intention de « renforcer les alliances existantes et d'en créer d'autres pour unir le monde civilisé dans la lutte contre le terrorisme islamique radical ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Premier entretien téléphonique Trump-Poutine après l'investiture du président US
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Une entorse au couvre-feu finit en course-poursuite avec la police dans l’Oise
En Syrie, la Russie élimine 200 djihadistes: leur résurgence alimentée par les sanctions US?
Tags:
nucléaire coréen, entretien, lutte antiterroriste, programme nucléaire iranien, Donald Trump, Vladimir Poutine, Péninsule de Corée, Iran, Syrie, Ukraine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook