Ecoutez Radio Sputnik
    Mariano Rajoy, premier ministre espagnol

    Le premier ministre espagnol trouve normale la critique de l’UE, mais…

    © REUTERS / Eloy Alonso
    International
    URL courte
    15435
    S'abonner

    Réunis samedi à Lisbonne, les dirigeants de sept pays du sud de l'UE ont tenté de relancer le projet européen mis à rude épreuve par le choc de l'arrivée au pouvoir de Donald Trump et par le Brexit.

    Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy ne trouve rien d'anormal dans le fait que beaucoup critiquent l'Europe, mais rappelle les progrès enregistrés par l'UE depuis la conclusion du Traité de Rome en 1957 et exhorte à l'intégration ultérieure sur le continent européen, annonce la chaîne de télévision espagnole 24 Horas.

    « Il est tout à fait normal que beaucoup critiquent la politique en Europe, mais il ne faut pas oublier ce qu'était l'Europe et ce qu'elle est devenue. C'est la démocratie, c'est un excellent système d'assurance sociale, c'est une économie bien développée », a déclaré samedi M. Rajoy lors d'une conférence de presse tenue à l'issue d'un sommet des pays méditerranéens de l'UE à Lisbonne.

    Et d'ajouter que le moment était venu pour les Européens de faire valoir leurs principes.

    « C'est une région avec un très haut niveau de démocratie et de défense des droits de l'homme (…) Nous devons aller de l'avant, vers l'intégration ultérieure », a appelé le premier ministre espagnol.

    Selon ce dernier, les pays de l'UE se doivent de faire bloc pour relancer l'Europe.

    Lors de ce sommet lisboète, les dirigeants de sept pays du sud de l'Union européenne ont tenté de relancer le projet européen mis à rude épreuve par le choc de l'arrivée au pouvoir de Donald Trump et le Brexit.

    Selon M. Rajoy, cette rencontre de Lisbonne a pour objectif d'« accorder les violons » avant les sommets européens prévus le 3 février à Malte pour réfléchir à l'avenir de l'UE sans le Royaume-Uni, et le 25 mars dans la capitale italienne pour célébrer le 60e anniversaire du Traité fondateur de Rome et jeter les bases d'un nouveau projet européen.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les Français parlent du Brexit : c’est la crise du projet européen
    Quand les responsables européens constatent l'échec... du projet européen
    Valls: danger de "dislocation" du projet européen "dans les mois qui viennent"
    Tags:
    sommet, intégration européenne, traité de Rome (1957), Brexit, Union européenne (UE), Donald Trump, Mariano Rajoy, Rome, Malte, Espagne, Lisbonne, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik