International
URL courte
261053
S'abonner

Dans la foulée de l'application de ses promesses électorales, Donald Trump s'est attaqué au lobbying de ses fonctionnaires.

Le président américain Donald Trump a signé un décret interdisant aux anciens fonctionnaires de l'administration de la Maison Blanche de promouvoir les intérêts des autres États, annonce l'agence Associated Press.

Le président américain interdit ainsi aux fonctionnaires quittant son administration d'exercer une activité de lobbying auprès de leur ancienne agence pendant cinq ans. Cette interdiction est définitive s'il s'agit de conseiller un pays étranger, peut-on lire dans le texte du décret publié par la Maison Blanche.

Barack Obama avait pris une mesure similaire à son entrée à la Maison Blanche, limitant toutefois cette interdiction de lobbying à une durée de deux ans.

En commentant le document signé, Donald Trump a déclaré que ceux qui voulaient travailler dans son équipe devaient se concentrer sur les intérêts du peuple américain et non plus sur le profit qu'ils pourraient tirer de leur influence auprès du gouvernement. Il a rappelé avoir plusieurs fois évoqué la nécessité de lutter contre le lobbying et qu'il ne faisait au fond qu'appliquer une promesse électorale.

Par ailleurs, le chef de l'État américain a approuvé un document chargeant le Pentagone de mettre au point, dans un délai de 30 jours, un plan de suppression du groupe terroriste État islamique. Le président a également ordonné de réorganiser le Conseil de sécurité nationale auprès de la Maison Blanche.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Entretien Trump-Poutine: «un pas important», selon la Maison Blanche
Trump gèle le programme d’accueil des réfugiés
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Tags:
lobbying, administration Trump, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook