International
URL courte
24727
S'abonner

Une caricature dérangeante publiée par The Guardian suite à la rencontre entre Donald Trump et Theresa May a suscité une virulente réaction de ses lecteurs.

Le caricaturiste Steve Bell vient de raviver le débat sur les limites de ce qui est permis dans la satire politique et la frontière entre ce qui amuse et ce qui offense. Les internautes ont exprimé leur opinion à ce sujet sur les réseaux sociaux :

« Je ne vais par retweeter ça. La caricature de Steve Bell est épouvantable, et en tant que femme je la trouve offensante », écrit Rebecca Herbert.

​« Un choix éditorial bizarre de la part du Guardian. Est-ce qu'un premier ministre du sexe masculin aurait été présenté de cette manière ? », se demande David Banks.

« C'est dégoûtant et misogyne, et cela n'a rien d'amusant », constate l'utilisatrice sous le pseudonyme seaside_girl89.

Le dessin de Steve Bell a été inspiré par une caricature publiée en 1792 par James Gillray, mais pour les lecteurs du Guardian ceci ne peut pas être pris pour excuse :

« Ah bon, si je comprends bien, la caricature de Steve Bell ne peut pas être offensante car un autre gars a fait un dessin similaire il y a un millions d'années », ironise Josh Lowe.

​Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Trump a mis du temps avant de prendre contact avec May
Donald Trump «impatient» de rencontrer Theresa May
Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Twitter signale un tweet de Trump sur les émeutes de Minneapolis pour «apologie de la violence»
Tags:
médias, internautes, caricature, rencontre, The Guardian, Donald Trump, Theresa May, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook