Ecoutez Radio Sputnik
    Décret Trump sur l’immigration: l’Irak riposte

    Décret Trump sur l’immigration: l’Irak riposte

    © AFP 2019 SAFIN HAMED
    International
    URL courte
    Réactions au décret antiterroriste de Donald Trump (23)
    282314

    Deux jours après la signature du décret interdisant l'entrée sur le sol américain de ressortissants de sept pays musulmans, dont l’Irak, Bagdad interdit à son tour aux Américains de passer ses frontières.

    Œil pour œil, dent pour dent: le parlement irakien a voté lundi une mesure de réciprocité visant les Américains, après la décision de Donald Trump d'interdire l'entrée des citoyens irakiens et de six autres pays musulmans aux États-Unis, annonce le quotidien britannique The Independent.

    Plus tôt dans la journée, le ministère irakien des Affaires étrangères a appelé l'administration américaine à réviser le décret intitulé «Sur la Protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis». Le document interdit pendant trois mois l'entrée sur le sol américain de ressortissants de sept pays musulmans, soit l'Irak, l'Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen.

    « La diplomatie irakienne exprime sa déception et son étonnement suite au décret du président… Il est regrettable qu'un décret de ce type soit émis à l'égard d'un allié uni avec les États-Unis par un partenariat stratégique », a déploré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ahmad Jamal.

    Il a également insisté sur le fait que la diplomatie irakienne tenait « obligatoirement » à ce que le décret soit révisé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Réactions au décret antiterroriste de Donald Trump (23)

    Lire aussi:

    Lavrov: ne pas confondre la Constitution syrienne et celle «imposée à l'Irak» par les USA
    «Hipsters d’Erbil»: embellir l’image de l’Irak
    En Irak, des activistes menacent de mort les femmes qui ne portent pas l'habit musulman
    Tags:
    immigration, Donald Trump, États-Unis, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik