Ecoutez Radio Sputnik
    Margarita Simonian

    Margarita Simonian dévoile le principal problème dans les relations Russie-USA

    © Sputnik. Serguey Piatakov
    International
    URL courte
    274816672

    Selon la rédactrice en chef de RT Margarita Simonian, les autorités américaines manifestent à l’encontre de la Russie une «ignorance crasse », ce qui ne manque pas de se répercuter sur les relations.

    Le principal écueil dans les relations entre la Russie et les États-Unis est une «ignorance criante», ainsi que l'incompétence de ceux qui prennent les décisions «de l'autre côté», a déclaré Margarita Simonian dans une interview accordée à la chaine de télévision russe Rossia 24.

    «Si cette dureté était au moins basée sur des informations et compétente, il y aurait beaucoup moins de problèmes. Quand cette dureté est basée sur la bêtise, sur l'absence totale d'information, sur l'impossibilité, la non-volonté et l'incapacité d'obtenir de l'information, elle se transforme d'une dureté normale, à laquelle tout grand pays a droit, en dureté suicidaire et tout simplement en bêtise meurtrière C'est l'histoire classique de l'éléphant dans un magasin de porcelaine », a indiqué Mme Simonian.

    Début janvier, le renseignement américain a présenté un rapport sur la prétendue ingérence russe dans la campagne électorale aux États-Unis. Accusant la Russie pour une énième fois, les services spéciaux ont refusé de fournir des preuves concrètes. Alors que le FBI n'a jamais initié la moindre enquête sur les prétendues cyberattaques russes, les agences de renseignement américains ont tiré des conclusions en se référant à des blogs et à certains reportages diffusés par des chaines de télévision russes.

    Au total, le renseignement américain a consacré sept pages de son rapport à la chaîne RT et à l'agence Sputnik. En guise de preuve, ils ont utilisé une caricature représentant la rédactrice en chef de Sputnik et de la chaîne RT Margarita Simonian sans aucun lien avec la campagne électorale de 2016.

    Selon Margarita Simonian, le rapport de la CIA comprenait des dates fausses, des informations vieilles de cinq à sept ans, ainsi qu'une référence à une émission de télévision dont la diffusion a été suspendue depuis plusieurs années.

    « Nous y sommes confrontés constamment. Nous lisons les résolutions prises au Congrès, qui annoncent que Barack Obama a tendu la main de l'amitié à Vladimir, et que Vladimir Poutine l'a rejetée déloyalement en attaquant la Géorgie en 2008. Mais à cette époque-là, le président américain était George W. Bush, et le président russe Dmitri Medvedev. Poutine et Obama n'y sont pour rien », a conclu Margarita Simonian.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le rapport du renseignement US sur l’«ingérence russe» fait pschitt
    Rapport sur le «piratage russe»: le FBI n'a jamais initié la moindre enquête
    Tags:
    relations, ingérence, rapport, Margarita Simonian, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik