Ecoutez Radio Sputnik
    Québec

    Attaque de Québec: un coup au modèle d’intégration québécois?

    © AFP 2017 Rogerio Barbosa
    International
    URL courte
    Attentat dans une mosquée à Québec (6)
    9840110

    L'horreur et l'incompréhension règnent au Québec suite au massacre de la Grande mosquée, suite auquel un étudiant connu pour ses idées nationalistes a été inculpé. Interviewé par Sputnik, le professeur de l’Université de Sherbrooke Sami Aoun se prononce sur les répercussions que pourrait avoir cette attaque sur le modèle québécois d’intégration.

    Après l'attaque sanglante contre une mosquée de Québec à l'heure de la prière qui a fait six morts et cinq blessés graves, plusieurs questions restent toujours en suspens. Elles portent principalement sur les raisons qui ont poussé l'assaillant à tirer sur des fidèles dans un lieu de culte situé à moins d'un kilomètre de son domicile dans le quartier Sainte-Foy à Québec.

    Pour le professeur de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke et cofondateur de l'observatoire de la radicalisation et de la violence extrême, Sami Aoun, ces zones d'ombre devraient inciter à la plus grande prudence; il est trop tôt pour affirmer que des groupes racistes et suprématistes auraient pu œuvrer en sous-main et guider l'assaillant, en cherchant remettre en question le modèle d'intégration québécois.

    « Il faut attendre pour voir si ses motivations étaient racistes et exclusivistes. Il faudra du temps pour tirer tout cela au clair », a indiqué le professeur.

    Au cas où cette attaque aurait été perpétrée sous l'influence de tierces personnes « qui prétendent répondre par la violence aux salafistes ou aux radicaux musulmans », poursuit M. Aoun, cela déclencherait un « véritable malaise », les instigateurs ayant démontré une puissance de nuisance considérable.

    « C'est pour cela qu'il est important d'attendre la fin de l'enquête et de ne pas sauter aux conclusions », a-il souligné.

    Il est à noter qu'en dépit de cette attaque sanglante, le professeur a particulièrement insisté sur le fait que le modèle québécois d'intégration était toujours « un des plus performants ».

    « La paix sociale est fondée sur des idéaux et des valeurs qui sont ancrées dans la mémoire collective, ce qui donne une légitimité solide au modèle québécois. D'ailleurs, quelques heures avant l'attaque, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que les portes du Canada sont ouvertes à tous les persécutés du monde. »

    Rappelons que la police québécoise a réussi à déterminer l'identité de l'assaillant. Il s'agit d'Alexandre Bissonnette, 27 ans, étudiant en science politique à l'université Laval voisine de la mosquée, qui a été interpellé peu après la tuerie, une des pires attaques contre la communauté musulmane jamais perpétrée dans un pays occidental.

    Il est accusé d'avoir tué par balle six fidèles dans le centre culturel islamique de Québec. La fusillade a également fait huit blessés, dont cinq étaient lundi dans un état grave.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attentat dans une mosquée à Québec (6)

    Lire aussi:

    Le premier ministre du Québec accueille une famille de réfugiés syriens
    Québec : pas d'élection anticipée en 2013 pour le gouvernement indépendantiste
    « Vive le Québec libre ! » (Général de Gaulle)
    Tags:
    extrémisme, Université de Sherbrooke, Québec, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik