International
URL courte
11281
S'abonner

Selon la mission diplomatique russe en RDC, il n'y avait pas de Russes parmi les membres d'équipage des hélicoptères qui se sont écrasés dans l'est du pays le 27 janvier dernier.

Aucun Russe ne se trouvait à bord des hélicoptères Mi-24 de l'armée congolaise qui se sont écrasés vendredi dernier dans l'est de la République démocratique du Congo, a annoncé mardi l'ambassade de Russie dans ce pays.

« Il n'y avait pas de Russes à bord des hélicoptères qui se sont écrasés en République démocratique du Congo », a indiqué un représentant de l'ambassade.

L'AFP avait antérieurement annoncé, se référant au général de l'armée congolaise Léon Mushale, que deux pilotes russes avaient été tués et trois autres membres d'équipage russes blessés dans les crashs de deux hélicoptères Mi-24 de l'armée congolaise dans l'est de la République démocratique du Congo.

Les hélicoptères effectuaient une patrouille de reconnaissance contre les ex-rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) qui avaient capturé un autre pilote russe, d'après le général cité par l'AFP.

Un conflit opposant les formations antigouvernementales et l'armée de la République démocratique du Congo déchire le pays depuis 2004. Le mouvement M23 défend les intérêts de la minorité ethnique des Tutsis dans l'est du pays. Les autorités congolaises accusent le Rwanda voisin d'aider les rebelles du M23. Le gouvernement rwandais rejette ces accusations.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

Deux pilotes russes tués dans des crashs d'hélicoptères en RD Congo?
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
crash d'hélicoptère, pilote, démenti, Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), République démocratique du Congo (RDC), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook