Ecoutez Radio Sputnik
    Iran teste ses missiles, image d'illustration

    Téhéran confirme avoir procédé à des tests de nouveaux missiles

    © AFP 2017 Mahmood Hosseini
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2016) (22)
    81812224

    La république islamique a confirmé avoir réalisé des tests de nouveaux missiles balistiques mais ce en stricte conformité à ses engagements pris dans le cadre de l’accord nucléaire.

    L’Iran confirme avoir procédé à des tirs de nouveaux missiles, a déclaré le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehghan, tout en soulignant que l’essai procédé n’était pas contraire à l'accord sur le nucléaire iranien conclu en juillet 2015.

    « Ce test a été mené dans la continuation de notre programme défensif. Nous ne laisserons pas des étrangers interférer dans les affaires liées à notre défense », a-t-il indiqué, cité par l’agence Tasnim.

    La veille de cette déclaration, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad-Javad Zarif, avait déclaré que « de tels tests n’étaient pas réglementés par l’accord nucléaire. Les missiles fabriqués en Iran ne seront pas employés pour attaquer un autre pays. Ils nous sont nécessaires exclusivement dans le but défensif », a alors souligné le ministre.

    Téhéran n’a acheté que des S-300 à la Russie

    Toujours d’après Hossein Dehghan, ces derniers temps l’Iran ne s’est pas intéressé aux armements russes, sans compter les systèmes S-300 livrés l’année passée.

    Cette déclaration confirme ses propos tenus en août dernier. Alors, il avait fait savoir que l’Iran n’était pas intéressé par l’acquisition d’autres systèmes antimissiles, dont des S-400 russes, mais était plutôt pour l’achat d’avions de la société Sukhoi et ce pour « renforcer la force aérienne du pays ».

    L'Iran et les six médiateurs internationaux ont conclu en mars 2015, au bout de plusieurs années de négociations, un accord historique sur le nucléaire iranien. Ils ont adopté un plan global dont le respect par l'Iran doit permettre de lever les sanctions économiques et financières du Conseil de sécurité de l'Onu, des États-Unis et de l'UE. Le plan est entré en vigueur le 16 janvier 2016. En février dernier, des représentants de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont déclaré que l'Iran s'acquittait de ses engagements dans le cadre de l'accord et que les stocks iraniens d'eau lourde étaient conformes à ce texte.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2016) (22)

    Lire aussi:

    Iran: les USA tireront profit de l’accord sur le nucléaire
    Pour les USA, prolonger leurs sanctions contre l’Iran ne viole pas l’accord nucléaire
    L’Iran menace de suspendre l’accord sur le nucléaire en réaction aux sanctions US

    Lire aussi:

    Respecter mais riposter: l’Iran met les point sur les i dans le dossier nucléaire
    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    L'Iran sur le point de fabriquer un nouveau missile
    L’Iran n’a pas l’intention de fabriquer une arme nucléaire
    L'Iran intéressé par l'acquisition d'avions civils russes
    Tags:
    test, programme nucléaire iranien, missiles, S-400, S-300, Sukhoi, Russie, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik