Ecoutez Radio Sputnik
    La colonie israélienne de Maale Edumim, située en Cisjordanie. Archive photo

    Israël valide la construction de 3.000 nouveaux logements en Cisjordanie

    © REUTERS/ Baz Ratner
    International
    URL courte
    12452622

    Malgré la position de l’Onu ayant demandé à Israël de cesser les implantations dans les territoires palestiniens et à Jérusalem-Est, Tel-Aviv poursuit la colonisation dans les territoires contestés.

    Le gouvernement israélien a validé la construction de 3 000 nouveaux logements en Cisjordanie, a déclaré le premier ministre Benjamin Netanyahu sur son compte Twitter.

    ​Le site Web du ministère israélien de la Défense précise que la construction a été adoptée par Avigdor Liberman. Le ministère gère ces territoires après en avoir pris le contrôle suite à la guerre de 1967.

    Selon l’AFP, les nouveaux logements seront construits dans la localité d’Amona, proche de la ville palestinienne de Ramallah.

    L’Onu qualifie ces territoires d’occupés, Israël estime qu’ils restent sous son contrôle en toute légalité.

    Il s’agit du troisième cas de nouvelles colonisations dans les territoires contestés annoncé depuis le début de cette année. Le 22 janvier, le plan d’Israël de construire 566 logements à Jérusalem-Est a été dévoilé, deux jours plus tard, le 24 janvier le ministère de la Défense a annoncé la construction de 2 500 logements en Cisjordanie.

    Les Palestiniens considèrent les deux territoires comme les leurs. La communauté internationale considère qu’il n’existe aucune base juridique pour la colonisation de ces territoires. Israël rejette ces allégations.

    En décembre 2016, le Conseil de sécurité de l’Onu a demandé à Israël de cesser les implantations dans les territoires palestiniens et à Jérusalem-Est, dans une résolution rendue possible par la décision des États-Unis de ne pas utiliser leur droit de veto.

    Les États-Unis se sont abstenus alors qu'ils avaient toujours soutenu Israël jusqu'ici sur ce dossier extrêmement sensible. Les 14 autres membres du Conseil ont voté en faveur de ce texte initialement proposé par l'Égypte.

    La résolution 2334 votée le vendredi 23 décembre exhorte Israël à « cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est », affirmant par ailleurs que les colonies israéliennes « n'ont pas de valeur juridique » et sont « dangereuses pour la viabilité d'une solution à deux États ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Enhardi par l'arrivée de Trump, Israël veut construire 566 logements à Jérusalem-Est
    La Palestine veut une date butoir pour l'application par Israël de ses engagements
    Un temple secret de l'époque du Christ découvert en Israël

    Lire aussi:

    Israël retarde la démolition de neuf maisons d'une colonie en Cisjordanie
    Une majorité des Juifs d’Israël contre la poursuite des colonisations?
    La 1ère nouvelle colonie israélienne en Cisjordanie depuis 25 ans devrait voir le jour
    Tags:
    colonies, colonisation, Conseil de sécurité de l'Onu, Avigdor Liberman, Benjamin Netanyahou, Amona, Jérusalem-Est, Palestine, Israël, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik