International
URL courte
18601
S'abonner

Les parlementaires britanniques se sont prononcés mercredi contre l'abandon du projet de loi autorisant le gouvernement à entamer la procédure de divorce avec l'Union européenne.

Les parlementaires britanniques ont voté majoritairement en faveur du texte donnant à la première ministre Theresa May le droit d'invoquer l'article 50 du traité européen. Selon l'article 50, chaque pays membre peut se retirer de l'union en fonction des exigences constitutionnelles de son pays.

Ainsi, après deux jours de débat, les élus ont rejeté par 336 voix contre 100 un amendement déposé par les nationalistes écossais qui demandait l'abandon du projet.

Les opposants à la sortie de l'UE ont déposé en tout 85 pages d'amendements au projet de loi, qui ne comprend lui-même que 150 mots. Les débats vont se poursuivre pendant plusieurs semaines mais ne devraient pas empêcher Theresa May d'invoquer l'article 50 avant la fin mars, comme elle en a exprimé la volonté.

Le gouvernement britannique a été contraint de solliciter l'aval du parlement après une décision en ce sens de la Cour suprême le mois dernier.

Les partisans du Brexit présentent ce parcours législatif comme une formalité devant uniquement entériner le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'UE, acquis lors du référendum du 23 juin dernier.

La majorité des Britanniques ont voté pour la sortie de l'UE lors du référendum du 23 juin.

Le 2 octobre, la première ministre britannique Theresa May a signalé que le Royaume-Uni appliquerait l'article 50 du Traité de Lisbonne, afin de déclencher la procédure du retrait de l'Union européenne avant fin mars 2017.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Grande-Bretagne: pas de Brexit sans l'aval du parlement
L'Écosse revendique le droit à l'auto-détermination en cas de Brexit dur
Trump: «Le Brexit, une chose géniale», l’UE n’étant qu’«un instrument de l’Allemagne»
Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Tags:
sortie de l'UE, Theresa May, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook