International
URL courte
10354
S'abonner

Le gouvernement de Kiev est vraiment la dernière institution à laquelle les Ukrainiens feront confiance. Ce constat a été tiré des réponses au sondage réalisé par l'Institut international de sociologie de Kiev (KIIS).

D'après le sondage réalisé par l'Institut international de sociologie de Kiev (KIIS), seuls 9,5 % des personnes interrogées font confiance à leur gouvernement.

Dans le même temps, en tête du sondage arrivent entre autres l'Église (56,7 % des sondés) et les associations sociales (37 %).

Ces chiffres s'avèrent bien alarmants pour l'administration de Piotr Porochenko. À en croire le même sondage, la plupart des Ukrainiens (72,8 %) avouent ne plus avoir aucune confiance en cette dernière.

D'ailleurs, il n'y a pas que le président ukrainien qui se fait tacler par sa population, la Rada suprême est aussi très impopulaire.

En même temps, les Ukrainiens semblent de moins en moins croire aux informations présentées par les médias du pays.
De ce fait, même si 26,1 % des Ukrainiens interrogés accordent encore un certain crédit aux médias du pays, ce chiffre a considérablement baissé par rapport à l'année dernière. Il faut tout de même souligner que cette confiance n'est pas répartie de manière égale à travers le pays et dépend en grande partie de la région.

Donc, si la partie l'ouest du pays fait encore relativement confiance aux médias ukrainiens (68,2 %), la partie est, qui vit depuis deux ans une période très difficile avec la crise dans le Donbass, ne fait presque plus du tout confiance à ces sources d'informations (10 %).

Parmi les causes de cette déchéance surprenante de la confiance à l'encontre du gouvernement kiévien sont évoquées: l'incompétence de Kiev de trouver une solution diplomatique pour régler le conflit dans le Donbass, la fin des espoirs de la population de rentrer dans l'UE et sa fatigue de vivre dans un pays déchiré par une crise.

Aussi, est-il intéressant de noter que l'armée ukrainienne jouit d'un taux de confiance élevé par rapport à celui des médias et du gouvernement (53,1 %).
Ces chiffres diffèrent également selon le territoire 65,2 % à l'ouest du pays contre 31,1 % à l'est où le conflit s'est aggravé depuis fin janvier.

Le sondage a eu lieu du 2 au 12 décembre 2016. Selon KIIS, 2 040 Ukrainiens ont été interrogés dans toute l'Ukraine à l'exception des Républiques populaires de Donetsk (DNR) et Lougansk (LNR).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Porochenko à Berlin, escalade dans le Donbass: drôle de coïncidence?
Nadejda Savtchenko: Piotr Porochenko est un traître pour son peuple
Churchill ou Temple: aucune différence pour Piotr Porochenko
Ukraine: enquête pour haute trahison réclamée contre Porochenko
Saakachvili qualifie le président Porochenko de menteur et de corrompu
L’«occupation ukrainienne» et autres lapsus de Piotr Porochenko
Dans un pays en pleine crise, le président Piotr Porochenko joue aux vendeurs d’armes
Moscou surpris que l'OSCE «n’ait pas remarqué» les chars ukrainiens dans le Donbass
Donbass: les chars ukrainiens dans les rues d'Avdeïevka
Donbass: l’armée ukrainienne pourrait à nouveau être encerclée
Un statut officiel pour le Donbass? Kiev n’est pas prêt
Pour Berlin, Kiev est responsable de l’escalade dans le Donbass
Escalade du conflit dans le Donbass, tentative d’empêcher le dialogue Russie-USA
Tags:
Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook