International
URL courte
21124
S'abonner

Les atrocités des terroristes du groupe État islamique en Irak augmentent alors que les djihadistes perdent toujours plus de territoire sous la pression des forces gouvernementales soutenues par la coalition internationale.

À Mossoul, les terroristes du groupe État islamique (Daech) ont coupé une main à deux garçons âgés de 10 et 12 ans ayant refusé d'exécuter deux civils devant leurs familles, annonce l'agence Iraqi News cité par Mail Online.

Les garçons faisaient partie d'un groupe d'enfants soldats entraînés par les djihadistes en vue de faire face aux troupes irakiennes gouvernementales.

Les amputations publiques sont pratique courante chez les terroristes de Daech, mais d'ordinaire ils ont recours à ce type de punition à l'égard de personnes accusées de vol.

Les résidents locaux indiquent que les terroristes deviennent toujours plus cruels au fur et à mesures qu'ils perdent le contrôle du territoire en Irak et en Syrie. De plus, les rangs du groupe terroriste continuent de se clairsemer en raison des désertions.

Face à cette désertion massive, les djihadistes cherchent de nouveaux moyens d'affronter les forces armées irakiennes. Ils placent des barrières de ferrailles bourrées d'explosifs sur les éventuelles voies d'attaque de l'adversaire, utilisent des drones commerciaux adaptés aux fins militaires afin de mener des frappes contre les troupes gouvernementales.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Daech enrôle de plus en plus d'enfants kamikazes
En manque de combattants, Daech enrôle les enfants
Le premier ministre irakien ordonne l'exécution de tous les terroristes
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Tags:
amputation, soldats, exécution, enfants, coalition anti-Daech, Etat islamique, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook