Ecoutez Radio Sputnik
    Feu vert des avions émiratis aux passagers visés par le décret Trump

    Feu vert des avions émiratis aux passagers visés par le décret Trump

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    International
    URL courte
    3212
    S'abonner

    Les compagnies aériennes Emirates et Etihad Airways embarqueront de nouveau des passagers visés par le décret sur l’immigration du président américain Donald Trump.

    Après Air France, des compagnies aériennes émiratis, notamment Emirates et Etihad Airways, ont confirmé qu'ils embarqueraient après une suspension provisoire des passagers à destination des États-Unis qui étaient visés par le décret « Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis». Cette mesure avait été prise par le président américain pour contrer la menace terroriste. L'accueil de réfugiés a été également suspendu.

    « L'autorisation dépendra, bien sûr, du contrôle effectué par des mandataires des États-Unis comme c'était le cas avant le décret du 27 janvier », a annoncé le représentant de la compagnie Etihad à l'agence d'information Reuters.

    La compagnie aérienne Qatar Airways a également confirmé qu'elle allait embarquer des ressortissants des sept pays à majorité musulmane visés par le décret sur l'immigration.

    Afin de contrer la menace terroriste aux États-Unis, Donald Trump a signé vendredi 27 janvier un décret intitulé « Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis ». Le document interdit pendant trois mois l'entrée sur le sol américain de ressortissants de sept pays musulmans, à savoir l'Irak, l'Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen. Le décret suspend par ailleurs l'accueil de réfugiés sur le territoire américain pendant 120 jours et bloque pour un délai indéterminé l'accueil de réfugiés en provenance de Syrie.

    Commentant ce décret, le ministre émirati des Affaires étrangères, le cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Hahyane, a affirmé ne rien avoir contre cette décision de l'administration américaine de limiter l'immigration en provenance de certains pays. Il a également précisé qu'il ne pensait pas que ce décret pouvait être dirigé contre l'islam, d'autant plus que la mesure porte un caractère provisoire.

    Le 3 février, un juge fédéral de Seattle a ordonné la suspension au niveau national du décret de Donald Trump. Ce dernier a qualifié cette décision de «ridicule».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trump: la suspension du décret sur l’immigration par la justice US est «ridicule»
    «Les décrets de Trump ont secoué la bureaucratie américaine»
    Le torchon brûle entre Trump et Schwarzy
    Trump révisera l’accord sur les migrants avec l’Australie
    Le décret de Trump contre l’immigration vraiment efficace contre le terrorisme?
    Ils protestent contre le décret Trump mais ont soutenu le bombardement des pays musulmans
    Tags:
    Donald Trump, Abdallah Ben Zayed Al-Hahyane, Émirats Arabes Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik