Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    L’Ukraine mise sur des provocations armées pour monopoliser l’attention du monde

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    International
    URL courte
    35390
    S'abonner

    La question ukrainienne est de plus en plus éclipsée par d’autres problèmes dans l’agenda international, ce qui préoccupe visiblement Kiev, qui s’efforce de rester au centre de l’attention mondiale et surtout américaine.

    Kiev ne peut entretenir l'intérêt du monde pour le problème ukrainien qu'en recourant à des provocations militaires et non par ses réformes ou ses avancées, a estimé dimanche la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

    « Qu'arrivera-t-il à l'Ukraine qui figurait au centre de l'ordre du jour de la précédente administration (américaine) ? De l'argent lui a été alloué, il s'agissait de centaines de millions qui se retrouvaient dans les poches d'on ne sait qui. Avec quoi pourrait-on maintenir cet intérêt pour l'Ukraine : par des réformes, mais il faudrait alors les mener, par des réalisations, mais pour y parvenir, il faut les réaliser. Seules des provocations militaires qui frappent dans le vif, qui frappent les gens, peuvent maintenir l'intérêt pour l'Ukraine », a déclaré la diplomate à la télévision russe.

    Plutôt ce dimanche, le président américain Donald Trump s'est entretenu par téléphone avec son homologue ukrainien Piotr Porochenko, évoquant entre autres la nécessité de restaurer la paix dans le sud-est de l'Ukraine.

    Ces derniers jours, la situation sur la ligne de contact des parties en conflit dans le Donbass s'est sensiblement aggravée. Suite à des pilonnages, des civils ont été tués et d'autres blessés, alors que les immeubles d'habitation et l'infrastructure ont subi de lourds dommages. Mardi soir, le Conseil de sécurité des Nations unies a publié une déclaration pour exprimer sa profonde préoccupation face à cette « escalade dangereuse de la situation » et appeler les parties à un cessez-le-feu immédiat. Dans ce document, le Conseil condamne fermement l'usage des armes interdites par les accords de Minsk.

    À l'issue d'une réunion tenue le 1er février dans la capitale de Biélorussie, le Groupe de contact de Minsk a exigé l'instauration d'un cessez-le-feu et le retrait dans les entrepôts de tous les armements et de tout le matériel de guerre déployés le long de la ligne du contact.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’Ukraine et les USA rejettent la résolution contre la glorification du nazisme
    L'Ukraine craint de perdre le soutien des USA après l'élection de Trump
    Comme au Proche-Orient, le chaos en Ukraine est l'œuvre des USA
    Tags:
    réformes, provocation, conflit ukrainien, pilonnage, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Donald Trump, Maria Zakharova, Petro Porochenko, Kiev, Donbass, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik