International
URL courte
3617
S'abonner

Un professeur d'origine iranienne travaillant à Bruxelles a été condamné à mort en Iran.

Ahmadreza Djalali, 45 ans, professeur d'origine iranienne de médecine de catastrophe à la Vrije Universiteit Brussel (VUB) a été condamné à mort en Iran pour espionnage, annonce le site de la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF).

Selon le média, le professeur devrait être exécuté dans les deux semaines. Il avait été arrêté en avril 2016 alors qu'il rendait visite à sa famille en Iran.

La rectrice de l'université, Caroline Pauwels, a déclaré : « Un scientifique qui accomplit un travail humanitaire important a été condamné sans procès public à la peine de mort. C'est une violation scandaleuse des droits humains universels contre laquelle nous devons réagir de manière décisive ».

Les collègues du condamné affirment du reste qu'il ne s'intéressait pas à la politique.

« Il ne s'intéressait pas à la politique. Nous ne croyons pas qu'il ait fait quoi que ce soit contre le gouvernement iranien », a déclaré Ives Hubloue, chef du groupe de recherche de la VUB sur la médecine d'urgence et de catastrophe

Toujours d'après ses collègues, l'arrestation du Dr Djalali serait liée à ses contacts internationaux à l'université, dont certains sont des pays hostiles à l'Iran, comme Israël. Mais ces contacts étaient uniquement scientifiques.

Une pétition a été lancée demandant la clémence pour Dr Djalali. Plus de 40 000 personnes l'ont déjà signée. En détention, le Dr Djalali a déjà mené trois grèves de la faim et a été contraint de signer une confession.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Ban Ki-moon opposé à la peine de mort pour les terroristes
En rétablissant la peine de mort, la Turquie signe sa rupture avec l’UE
Plus de 80 CRS choisissent de dormir dans leur fourgon plutôt quand dans une caserne jugée «trop sale»
Les gangs de rue à l’assaut de Montréal: «La répression ne servira à rien»
Tags:
Iran, Belgique, Ahmadreza Djalali, RTBF, peine de mort, espionnage
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook