Ecoutez Radio Sputnik
    Khalifa Haftar: une alliance antiterroriste Libye-Russie-USA est la bienvenue

    Khalifa Haftar: une alliance antiterroriste Libye-Russie-USA est la bienvenue

    © AP Photo / Mohammed El-Sheikhy
    International
    URL courte
    15343
    S'abonner

    L'alliance entre la Libye, la Russie et les États-Unis, selon le maréchal Khalifa Belqasim Haftar, contribuerait grandement à l’éradication du terrorisme.

    La Libye est prête à s'allier avec la Russie et les États-Unis afin de lutter contre le terrorisme, a déclaré le commandant de l'Armée nationale libyenne Khalifa Belqasim Haftar dans un entretien au Journal du dimanche.

    Le commandant de l'Armée nationale libyenne Khalifa Belqasim Haftar en est certain, le terrorisme sera vaincu très bientôt et cela ne prendra pas beaucoup de temps.

    En parlant des liens entre la Libye et la Russie, le maréchal a évoqué les relations historiques entre les deux pays qui jouent un rôle primordial et qui « comprennent naturellement des contrats et des accords » qui les lient. 

    « Nous espérons aussi de la Russie qu'elle participe à la levée de l'embargo injuste qui nous est imposé. »

    « Ce pays s'est déclaré prêt à nous aider, nous lui demandons aujourd'hui de réactiver les contrats d'armement pour nous aider à nous débarrasser des terroristes. Si la Russie nous ouvre les bras, nous n'hésiterons pas à accepter », a-t-il souligné, cité par le rfi.fr.

    Il a également fait remarquer que la Libye espérait que les États-Unis participeraient eux aussi à la levée de l'embargo ainsi qu'« à la lutte contre le terrorisme si l'on en croit ce qu'a déclaré M. Trump » :

    « Nous sommes un des premiers pays à espérer qu'il se dressera pour la levée de l'embargo et le soutien à l'Armée nationale libyenne dans son combat contre le terrorisme en Libye. »

    L'homme fort de la Libye a ensuite annoncé la volonté du pays de s'allier avec les deux pays dans le cas de leur rapprochement :

    « Nous étions très contents lorsque nous avons entendu que le Parti républicain était déterminé à combattre le terrorisme. Si les États-Unis et la Russie se rapprochent pour éradiquer le terrorisme, nous serrerons la main aux deux pays ».

    Rappelons que le mercredi 11 janvier, le commandant de l'Armée nationale libyenne Khalifa Belqasim Haftar est monté à bord du porte-avions de la Marine russe Amiral Kouznetsov et a discuté de la lutte contre le terrorisme au Moyen-Orient lors d'une visioconférence avec le ministre russe de la Défense, Sergei Choïgou.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    La France va expérimenter dès 2020 une «monnaie centrale digitale»
    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    Tags:
    lutte antiterroriste, Donald Trump, Khalifa Haftar, Tripoli (Liban), Libye, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik