Ecoutez Radio Sputnik
    Système de défense antimissile THAAD

    Le déploiement du THAAD en Corée du Sud, signe de l'imminence d'une guerre nucléaire?

    © Photo. US Missile Defense Agency
    International
    URL courte
    282223
    S'abonner

    Le 2 février, James Mattis, le nouveau secrétaire américain à la Défense a visité la Corée du Sud. La question du déploiement du système antimissile THAAD sur le territoire du pays, un dispositif censé protéger la Corée du Sud et le Japon contre la menace nucléaire de la Corée du Nord, était à l’ordre du jour.

    Dans le cadre de son voyage chez ses alliés en Asie du Nord-Est, James Mattis a visité la Corée du Sud. Il a promis à son homologue sud-coréen Han Min-koo de réaliser « une dissuasion élargie avec l'application d'un large éventail des capacités des États-Unis » par le biais du déploiement du THAAD (système de missiles anti-balistiques américain). Cette décision a provoqué une réaction négative de la Russie et de la Chine, ce système antimissile pouvant être utilisé contre elles. Les deux pays ont marqué leur opposition à cette décision et se sont mis d'accord sur des contre-mesures.

    Dans leur déclaration commune, la Russie et la Chine appellent à « faire preuve de retenue afin d'éviter des actions qui pourraient mener à l'escalade de la tension ». Dans le même temps, le déploiement du THAAD comme d'autres mesures des États-Unis et de la République coréenne, telles que les exercices militaires, mènent vraiment à une escalade de la tension et poussent la Corée du Nord à un développement accéléré de son potentiel militaire, à défaut de guerre. 

    D'ailleurs, du point de vue de ses capacités techniques, le THAAD représente une protection assez conditionnelle contre une attaque de missiles. On ignore si ce système de défense est capable d'intercepter les missiles balistiques alors que la Corée du Nord possède des missiles beaucoup plus sophistiqués. De plus, le THAAD n'a été testé qu'afin d'intercepter les missiles à portée intermédiaire de type P-17 (Scud-B).

    Ensuite, le THAAD aurait 240 antimissiles, alors que l'Armée populaire coréenne a 600 Hwasong-6 (la version perfectionnée du Scud-B) en service, sans compter les missiles avec d'autres modifications. Cela veut dire qu'en cas de guerre, la Corée du Nord pourrait effectuer un tir incessant de missiles tellement puissant que le THAAD ne serait capable d'en intercepter qu'une petite partie.

    La Corée du Nord possède également d'autres possibilités pour frapper des cibles sur le territoire de la Corée du Sud, surtout Séoul : l'artillerie à canons, y compris le Koksan, et les systèmes de lance-roquettes multiples d'une portée allant jusqu'à 190 km. Le THAAD est inutile contre ces dispositifs et la Corée du Sud ne possède pas d'autres moyens de protection.

    Il ne faudrait pas non plus mettre de côté les méthodes insolites de guerre auxquels la Corée du Nord a recours. Par exemple, cette campagne de collecte de feuilles de papier aluminium afin de produire des filets de camouflage qui « brouillent les satellites-espions américains », rendant les objets invisibles.

    Il est évident que le but réel de l'installation du système THAAD est la protection des objets militaires américains dans la région et sur le territoire de la République coréenne, surtout au Japon. Ayant installé une protection pour ses forces nucléaires dans ces pays, les Américains commenceraient à faire du chantage aux frappes nucléaires à la Chine, à la Russie et à d'autres pays dans la région qui ne font pas partie de leurs alliés. C'est pourquoi la Russie et la Chine se prononcent contre le déploiement du THAAD en Corée du Sud . Déploiement qui, de toute évidence, pourrait rapprocher d'une guerre nucléaire…

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Corée du Sud déploiera le bouclier antimissile THAAD sur un champ de golf
    Armée russe: le bouclier antimissile US menace les satellites étrangers
    Tags:
    défense antimissile, système antimissile THAAD, Corée du Nord, Corée du Sud, Chine, Japon, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik