Ecoutez Radio Sputnik
    Mon précieux: un milliardaire US prie Trump de récupérer une bague «dérobée» par Poutine

    Mon précieux: un milliardaire US prie Trump de récupérer une bague «dérobée» par Poutine

    © Photo. pixabay
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    471498

    Un anneau de pouvoir sur la Main du Kremlin? Robert Kraft, milliardaire américain, prétend que le président russe lui aurait piqué sa bague, d’une valeur de 25.000 dollars, et charge son ami Donald Trump d’une haute mission: récupérer le joyau. Une histoire à faire retourner Tolkien dans sa tombe agite la presse américaine.

    Si Tolkien était encore parmi nous, il aurait sans doute bien goûté cette histoire absolument incroyable dévoilée par la chaîne américaine Fox News.

    Dans une interview exclusive, Robert Kraft, propriétaire de l'équipe de football américain Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et ami de Donald Trump, est catégorique: Poutine lui aurait chipé sa bague du Super Bowl. Un bijou à l'apparence médiévale d'une valeur exorbitante de 25 000 de dollars, mais aussi un prix remis aux vainqueurs du Super Bowl de la National Football League.

    À en croire l'homme d'affaires, toute cette histoire remonte à 2005, quand Robert Kraft a rencontré Vladimir Poutine. C'est là que commence la nouvelle version du «Seigneur des Anneaux»…

    Après avoir remarqué la bague au doigt du milliardaire, le chef du Kremlin aurait « admiré » le bijou et demandé de l'essayer, raconte M. Kraft.

    « Je pourrais tuer quelqu'un avec cette bague », aurait déclaré le président russe, selon l'homme d'affaires. Mais lorsque celui-ci « a tendu la main pour récupérer son bien, Poutine — qui était entouré de 3 agents du KGB — a glissé le précieux objet dans sa poche et a quitté la salle », écrit Fox News. Est-il besoin de rappeler qu'en 2005 le KGB n'existait déjà plus?

    Peu après aurait suivi un appel de la Maison Blanche demandant au propriétaire de la bague d'adopter une « attitude diplomatique ». L'interlocuteur de Kraft était sourd à ses plaintes. Ce dernier a eu beau expliquer qu'« il avait un lien émotionnel » avec le bijou, qu'il y avait son nom inscrit dessus et répéter qu'il « ne voulait pas le voir sur eBay », la Maison Blanche est demeurée inflexible.

    « Ce serait dans l'intérêt des relations américano-soviétiques que vous ayez eu l'intention d'offrir la bague en cadeau », lui aurait-on dit à l'autre bout du fil. Or, soit la Maison Blanche n'était pas au courant qu'en 2005 l'URSS n'existait déjà plus depuis 14 ans, soit l'homme d'affaires a confondu quelque chose dans sa belle histoire.

    Ce coup de fil a-t-il impressionné à ce point le milliardaire que celui-ci a décidé d'abandonner toute tentative de récupérer le joyau? Obama a succédé à Bush, puis a été réélu, mais ce n'est qu'en 2017, lorsque Donald Trump a pris les rênes du pouvoir, que Robert Kraft s'est à nouveau souvenu de cette « perte ».

    « J'ai un attachement émotionnel à la bague », a déploré dimanche dernier le milliardaire dans une interview à Fox News. Désormais, le propriétaire de l'équipe de football place ses espoirs dans Donald Trump et lui confie une mission d'honneur: faire revenir sur le sol américain la bague « disparue ».

    Vladimir Poutine en visite officielle au Japon
    © Sputnik . Михаил Климентьев
    Il est pourtant à noter que les propos du milliardaire semblent d'autant plus étranges qu'en 2013 le Kremlin a déjà commenté cette histoire. « J'étais à 20 cm de lui et de M. Poutine — j'ai vu et entendu Kraft lui offrir cette bague », a alors déclaré Peskov à la chaîne CNN. Selon lui, la chevalière est aujourd'hui toujours dans la bibliothèque du Kremlin comme tous les autres cadeaux officiels.

    Le porte-parole des Patriots a lui aussi commenté à l'époque les propos de son chef. La déclaration de Robert Kraft était une plaisanterie, a-t-il expliqué. James a par ailleurs remarqué que Kraft racontait souvent cette « blague pour rire » mais qu'en réalité il était heureux de savoir que sa bague se trouvait au Kremlin depuis 2005, et qu'il éprouvait un grand respect envers la Russie et Poutine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    «USR» ou «USA» dans le ciel de Trump? Le spectre de la main du Kremlin agite la Toile
    Auditions US interrompues: défaillance technique ou la Main du Kremlin?
    La Main du Kremlin se mêlerait de l’indépendance écossaise, selon un expert britannique
    Tags:
    anneau, Robert Kraft, Donald Trump, Vladimir Poutine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik