International
URL courte
20741
S'abonner

Bachar el-Assad affirme que lui-même ou les membres de sa famille ne s’accrocheront pas au pouvoir si le peuple syrien choisissait un autre président.

Le président syrien admet que sa famille ne resterait pas au pouvoir, car le pays appartient à tous les Syriens, et pas seulement à sa famille, a déclaré Bachar el-Assad dans une interview accordée à l'agence de presse Sana.

« Si le peuple syrien élit un autre président, je quitte automatiquement le pouvoir. Dans ce cas, je n'ai pas de choix à faire, j'abandonne tout simplement mes fonctions. C'est évident », a indiqué le président syrien.

Et d'ajouter: « Bien sûr, le pays n'appartient pas à ma famille. La Syrie appartient aux Syriens, et chaque Syrien a le droit d'occuper ce poste (le poste du président, ndlr.) ».

Bachar el-Assad est né le 11 septembre 1965 à Damas dans la famille du militaire Hafez el-Assad, qui est arrivé au pouvoir en 1970. Décrit comme un enfant qui ne profitait pas tellement des avantages de son statut, il a préféré entamer des études de médecine plutôt que de poursuivre une carrière militaire ou politique, à la différence de ses frères. Il a acquiert son doctorat à l'Université de Damas en 1988 avant de s'envoler quatre ans plus tard pour Londres pour se spécialiser en ophtalmologie au Western Eye Hospital.

Seulement 18 mois après s'être installé à Londres, le jeune homme de 28 ans est contraint de rentrer d'urgence en Syrie afin de succéder son père à la présidence. En juin 2000, Bachar el-Assad a été élu président de la République par référendum.

Asma al-Akhra est l'épouse du président syrien. C'est une femme d'affaires de nationalité syrienne et britannique, avec laquelle Bachar el-Assad a fait connaissance durant son séjour à Londres. Cette femme est devenue la mère de ses trois enfants.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Damas prêt à négocier un référendum constitutionnel à Astana
Règlement syrien: Damas prêt à un «Astana-2»
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
présidence, famille, Asma el-Assad, Bachar el-Assad, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook