International
URL courte
10223
S'abonner

Si Kiev n'accepte pas d'organiser des législatives anticipées, des actions de protestation d'envergure semblables à celles qui ont renversé le pouvoir en 2014 sont à craindre.

Des actions de protestation d'envergure commenceront le 20 février à Kiev, impliquant des investisseurs lésés, des fédérations de PME et des membres de forces d'extrême-droite, annonce le journal ukrainien Vesti.

« Le gouvernement actuel est le plus dégoûtant de toute l'histoire de l'Ukraine. Si les autorités n'acceptent pas des élections législatives anticipées pour le 20 février, il y aura des actions résolues », a annoncé un représentant de la droite nationaliste.

Il a ajouté que l'actuelle coalition au sein de la Rada suprême (parlement ukrainien) avait été créée par des forces dénuées de toute popularité et était illicite de ce fait.

La Fédération des syndicats ukrainiens a promis aux journalistes que ses représentants participeraient aux protestations.

« Nos représentants organisent des actions ciblées dans tout le pays pour revendiquer le versement des salaires. Par exemple, les employés de l'usine Aviant sont prêts à bloquer l'avenue de la Victoire (une artère centrale de Kiev, ndlr) », a indiqué le chef de la Fédération Mikhaïl Volynets.

Les rassemblements sur la place de l'Indépendance, Maïdan Nezalejnosti, ont commencé dans le centre de Kiev en novembre 2013, suite au report de la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne par le président ukrainien de l'époque Viktor Ianoukovitch. Les manifestations ont dégénéré pour atteindre leur apogée en février 2014 lorsque des affrontements violents entre les émeutiers et la police ont fait basculer l'histoire de l'Ukraine.

Les troubles massifs survenus de novembre 2013 à février 2014 ont fait des dizaines de morts parmi les protestataires et les policiers, ce qui s'est soldé par un changement de pouvoir et la destitution du président Viktor Ianoukovitch. L'opposition soutenue par les mouvements néonazis s'était emparée du pouvoir dans le pays.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Nouveau Maïdan à Kiev: «Porochenko a plus "peur" de son peuple que de Poutine»
Le gouvernement ukrainien menacé d’un troisième Maïdan
Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
Tags:
Maïdan, UNA-UNSO, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook