Ecoutez Radio Sputnik
    Buzzfeed

    Les excuses ne suffisent pas: Goubarev demande une indemnisation à BuzzFeed

    © AP Photo / Richard Vogel
    International
    URL courte
    3162

    Les excuses de BuzzFeed présentées à l'entrepreneur russe Alexeï Goubarev ne suffisent pas pour que ce dernier retire sa plante. Suite aux pertes que son entreprise a subies après la publication diffamante, l'homme d'affaires demande un dédommagement au média américain.

    L'entrepreneur russe Alexeï Goubarev ne retirera pas sa plante contre le site américain BuzzFeed et insistera sur une indemnisation, bien que ce dernier lui ait déjà présenté des excuses pour avoir utilisé son nom dans un faux dossier contre Donald Trump, a annoncé à Sputnik Well Gurvitz, avocat de M. Goubarev.

    « Monsieur Goubarev et la compagnie XBT/Webzilla ont été publiquement accusés d'avoir commis un crime contre les États-Unis. En conséquence, leurs clients renoncent à poursuivre leur coopération, les banquiers, à leur tour, refusent de prolonger les lignes de crédits. Conformément à la loi, M. Goubarev et XBT/Webzilla ont le droit d'être dédommagés », précise M. Gourvitz.

    Alexeï Goubarev a porté plainte contre le site américain BuzzFeed le 4 février dernier. Selon l'homme d'affaires, la publication du dossier par BuzzFeed a jeté une ombre sur sa réputation et a mis en danger la sécurité de sa famille. L'entrepreneur réclame une indemnisation d'au moins 15 000 dollars (13 000 EUR environ).

    Un représentant de BuzzFeed avait antérieurement déclaré que le site s'était excusé auprès d'Alexeï Goubarev et avait retiré son nom du dossier où il était présenté comme un expert dans le domaine des cyberattaques liées au Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie.

    Mardi 10 janvier, le portail Buzzfeed News a publié un rapport de 35 pages qui aurait été rédigé par Christopher Steele, ancien agent du renseignement britannique. Selon ce document, les Russes auraient recueilli des données compromettantes contre Donald Trump et sa principale concurrente à la présidentielle Hillary Clinton et auraient en leur possession une vidéo datant de 2013 dans laquelle le 45e président des États-Unis se serait livré à des frasques sexuelles avec des prostituées dans une chambre d'hôtel à Moscou.

    Donald Trump a démenti le contenu du dossier, qualifiant son auteur d'espion raté et réclamant des excuses des services secrets et des médias américains. Le Kremlin a pour sa part déclaré que la Russie ne recueillait aucune information compromettante sur quiconque, et qu'elle ne travaillait que dans l'intérêt de la paix et de la sécurité mondiale.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Trump-Russie: l'auteur du «dossier» avoue ne pas avoir vérifié toutes les données
    Quand Buzzfeed appelle Moscou «de New York, mais depuis un numéro ukrainien»
    Faux employé «du ministère russe» accusé de lien avec l'équipe Trump: éclairage de Moscou
    Tags:
    BuzzFeed, Alexeï Goubarev, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik