Ecoutez Radio Sputnik
    L'Ecosse contre le Brexit

    Le parlement écossais vote contre le lancement du Brexit

    © REUTERS / Russell Cheyne
    International
    URL courte
    Négociations sur le Brexit (2017) (148)
    8717
    S'abonner

    Lors du référendum du 23 juin 2016, 62% des Écossais ont déclaré vouloir rester au sein de l'Union européenne. Rien d’étonnant que le parlement écossais ait voté, bien que symboliquement, contre le lancement du Brexit.

    Le parlement écossais a voté mardi contre le lancement de la procédure de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, en réaffirmant ainsi que l'Écosse restait une région pro-européenne, annonce la presse internationale.

    Nicola Sturgeon
    © AP Photo / Pablo Martinez Monsivais

    Or, ce vote symbolique n'aura pas de poids à Londres, la Cour suprême ayant récemment statué que les parlements régionaux n'avaient pas à être consultés pour l'entrée en vigueur de l'article 50 du Traité de Lisbonne. Aussi, la première ministre britannique Theresa May qui prône un Brexit rapide n'a-t-elle besoin que de l'approbation du parlement britannique pour engager la procédure de divorce avec l'UE d'ici la fin mars.

    Quoi qu'il en soit, la première ministre écossaise Nicola Sturgeon, mécontente de la décision de la plus haute instance judiciaire, a insisté sur l'examen par le parlement écossais de la question relative au lancement du Brexit.

    L'été dernier, l'Écosse a voté à 62 % pour rester dans l'UE mais sa voix n'a pas été entendue à l'échelle du pays qui a voté, dans son ensemble, à 52 % en faveur du Brexit. Les Écossais s'étaient notamment prononcés pour le maintien au sein de l'Union européenne, et les observateurs avaient alors émis l'idée que cela allait provoquer de nouvelles velléités d'indépendance.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Négociations sur le Brexit (2017) (148)

    Lire aussi:

    Brexit: l'Espagne s'oppose à toute négociation entre l'UE et l'Ecosse
    Gibraltar et l'Ecosse opposés au Brexit comptent rester dans l'UE
    Brexit: l'Ecosse entend rester au sein de l'UE
    Tags:
    parlement, référendum, traité de Lisbonne (2007), Brexit, Union européenne (UE), Nicola Sturgeon, Theresa May, Ecosse, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik