Ecoutez Radio Sputnik
    Le bâtiment de l'Université de Mossoul après la libération

    Pentagone: Daech produisait du gaz moutarde à Mossoul

    © AFP 2019 Dimitar DILKOFF
    International
    URL courte
    7161
    S'abonner

    D’après le Pentagone, les djihadistes de Daech ont synthétisé de l’ypérite (gaz moutarde) à l’Université de Mossoul. Les spécialistes cherchent à préciser s’ils s’en sont servis pour perpétrer des massacres.

    Les résultats des expertises effectuées à l'Université de Mossoul par la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont démontré que les combattants du groupe terroriste Daech se sont régulièrement servis du bâtiment pour synthétiser du gaz moutarde, a déclaré mercredi le porte-parole du Pentagone, Jeff Davis.

    « Parmi les analyses que la coalition a réalisées à l'Université de Mossoul, certaines ont donné des résultats positifs. Ainsi, l'Université occupait une place prioritaire dans le programme (de production, ndlr) d'armes chimiques de l'État islamique », a précisé M. Davis.

    D'après lui, certains échantillons comportaient des traces de gaz moutarde et de chlore. Le porte-parole a toutefois indiqué que rien ne prouvait pour le moment que les combattants s'en fussent servis pour perpétrer des massacres.

    Rappelons qu'auparavant, le colonel américain John Dorrian avait déclaré que l'État islamique était en mesure de produire et d'utiliser des armes chimiques. Selon lui, la libération de l'Université de Mossoul, abritant un « laboratoire majeur » de Daech, pourrait affaiblir à l'avenir leur capacité à synthétiser des armes chimiques.

    En outre, le général Heider Fadil a de son côté confirmé que l'armée irakienne avait retrouvé dans les quartiers libérés de Mossoul un vaste entrepôt de gaz moutarde.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L'UE inquiète pour le transit de gaz russe via l'Ukraine
    Damas dévoile les preuves de l’utilisation du gaz moutarde en Syrie
    Un accord mondial signé pour limiter les émissions de gaz à effet de serre
    Tags:
    gaz moutarde, armes chimiques, Jeff Davis, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik