Ecoutez Radio Sputnik
    mer Noire

    Moscou ripostera en cas de renforcement de l’Otan en mer Noire

    © Sputnik. Vladimir Trefilov
    International
    URL courte
    4897191193

    Alors que l’Otan envisage de renforcer sa présence dans la mer Noire, Moscou met en garde : ce geste ne restera pas sans réponse. À cet égard, les militaires russes élaborent déjà des mesures de riposte.

    À l'approche du Conseil de l'Atlantique Nord, première rencontre de l'Alliance depuis l'élection de Donald Trump, Moscou a commenté la perspective d'un renforcement de la présence militaire de l'Otan en mer Noire et les contre-mesures que pourrait adopter la Russie.

    « Il faut considérer ces projets comme un nouveau pas vers l'exacerbation de la confrontation avec la Russie », a estimé dans une interview à la chaîne russe Rossia-24 Alexandre Grouchko, représentant permanent de la Russie auprès de l'Otan.

    « Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour défendre nos intérêts en matière de sécurité et de défense », a-t-il poursuivi.

    Selon M. Grouchko, la Russie est en train de renforcer ses frontières occidentales. «Nous avons annoncé la création de trois divisions, deux d'entre elles sont déjà en place», a détaillé Alexandre Grouchko.

    Évoquant le Conseil de l'Atlantique Nord qui réunira le 15 et le 16 février les ministres de la Défense de l'Otan au siège de l'Alliance, le représentant russe a fait remarquer que ce serait la première rencontre de ses membres depuis l'élection de Donald Trump. Il est d'ailleurs à noter que les propos récemment tenus par le nouveau président américain selon lesquels l'Alliance était une organisation « obsolète » et « ayant besoin de réformes », ont semble-t-il sérieusement préoccupé ses membres.

    « L'Otan (…) recevra les « premières dispositions de la part des États-Unis », observe M. Grouchko qui estime que le Conseil sera « intéressant ». Parmi les sujets annoncés figurent notamment le renforcement du flanc sud-est de l'Alliance et sa présence accrue dans la mer Noire.

    Cette dernière perspective soulève d'ailleurs beaucoup de questions, note Alexandre Grouchko, qui rappelle que la Convention de Montreux limite le tonnage, le nombre et la durée de séjour en mer Noire des navires de guerre des États qui n'y ont pas d'accès.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’Ukraine dans l’Otan ? Pas pour tout de suite…
    Allemands contre l’Otan: la diplomatie devrait prendre la place des chars
    Tags:
    présence militaire, OTAN, mer Noire, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik