Ecoutez Radio Sputnik
    La congressiste américaine Maxine Waters

    Une députée US appelle à destituer Trump parce que Poutine envahit… la Corée!

    © Flickr/ mark6mauno
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    1011680

    Une congressiste américaine a appelé à destituer le président américain Donald Trump en raison de ses liens avec Vladimir Poutine, qui, selon elle, «avance en Corée». Il semble que la députée possède des infos top secrètes. Si secrètes que même le Kremlin n'en sait pas ...

    Il est indispensable de destituer le terrible Trump ! Il soutient Vladimir Poutine qui a envahi la Corée !

    Oui, c'est ça, vous avez bien entendu. C'est ce que la représentante américaine du Parti démocrate, Maxine Waters, a déclaré pendant une conférence de presse dans son discours anti-Trump, au cours duquel elle a également oublié le nom de la ville syrienne d'Alep.

    Mme Waters a commencé son discours par un mantra typique des Démocrates que les hackers du Kremlin ont saboté la présidentielle en faveur de Donald Trump.

    Mais ensuite, les roues déjà bancales de son wagon rhétorique ont commencé à dérailler. Elle a continué à critiquer le président russe pour avoir soi-disant fait bombarder… une ville dans un pays. Eh bien, vous le savez déjà, la Main du Kremlin s'étend partout, et tous ces trucs… ces détails… ne sont pas importants.

    « Et se rendant compte qu'il (Vladimir Poutine, ndlr) est responsable de l'approvisionnement des bombes qui ont tué des enfants et des familles innocentes à hum… hum », a-t-elle proclamé, oubliant le nom de la ville. Après quoi quelqu'un près d'elle a murmuré : « Alep ».

    « Ouais, à Alep », a lancé Mme Waters pour poursuivre ses furieuses allégations.

    Il vaudrait mieux que la congressiste américaine ait terminé son discours à ce moment délicat. Cependant, elle a déjà levé son marteau de la colère, et elle a été fermement résolue à le faire retomber sur le président Donald Trump, en l'accusant de liens avec Vladimir Poutine, qui ne cesse d'avancer en… Corée !

    « Et le fait qu'il (Donald Trump, ndlr) serre Poutine dans ses bras alors que Poutine continue d'avancer en Corée », a déploré Mme Waters.

    Enfin, qu'est ce qui se passe ? Peut-être que Maxine Waters tire ses connaissances d'un univers parallèle ? Peut-être a-t-elle besoin de jeter à la poubelle son calendrier de 1950 et de réaliser que la guerre de Corée est terminée depuis 60 ans ?

    Malheureusement, ces questions restent sans réponse. Cependant, la version la plus probable est que la députée a juste confondu la Corée et la Crimée et qu'elle aurait bien besoin de rafraîchir ses connaissances en géographie.

    « Elle a besoin de retourner à l'école et d'apprendre la géographie !!!!! LOL !!! La Russie attaque la Corée !!! », lance un internaute sur Twitter.

    Un autre a proposé à Mme Waters d'aller en Corée avec une délégation pour se rendre compte de ses propres yeux des horreurs de la guerre russo-coréenne :

    « Peut-être Maxine Waters pourrait-elle se rendre en Corée avec une délégation pour voir ce que la Russie y fait. »

    Un autre Américain indigné a chahuté les électeurs californiens qui ont voté pour cette députée qui les représente au Congrès :

    « Maxine Waters pense que la Russie attaque la Corée en ce moment… si vous avez voté pour elle… eh bien… vous devriez avoir honte. »

    En fait, Maxine Waters n'a pas été la seule à briller lors de cette conférence de presse.

    « D'abord, Maxine Waters pense que la Russie a envahi la Corée. Puis, Nancy Pelosi déclare : « "Je ne vois aucune raison pour travailler avec le président Bush" ».

    Ce dernier tweet indique à une collègue démocrate de Maxine Waters Nancy Pelosi qui, à la même conférence de presse du lundi 6 février, a estimé que George W. Bush était encore président des États-Unis.

    Le site theamericanmirror.com a estimé à cet égard que « le Parti démocrate n'a pas besoin d'ennemis républicains quand ils ont Nancy Pelosi et Maxine Waters qui foutent tout en l'air ».

    En janvier, la congressiste Maxine Waters, lors d'une séance plénière de la commission de la Bourse américaine (SEC) à la Chambre des représentants des États-Unis, avait été interrompue par une émission de la chaîne russe RT pour 10 bonnes minutes.

    La membre de la Chambre des représentants avait alors qualifié l'incident d'« étrange et inhabituel » et n'avait pas hésité à assumer que l'émission aurait été piratée par « des hackers russes ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    «USR» ou «USA» dans le ciel de Trump? Le spectre de la main du Kremlin agite la Toile
    La Main du Kremlin se mêlerait de l’indépendance écossaise, selon un expert britannique
    Le Kremlin derrière la vague de froid en France?
    Auditions US interrompues: défaillance technique ou la Main du Kremlin?
    Tags:
    La Main du Kremlin, invasion, erreurs, Parti démocrate des Etats-Unis, Nancy Pelosi, Maxine Waters, Péninsule de Corée, Californie, Alep, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik