International
URL courte
4111
S'abonner

Loger les demandeurs d'asile dans des conteneurs habituellement réservés au transport de marchandises? Le gouvernement hongrois reconnaît que les nouvelles mesures introduites dans le cadre de sa politique migratoire vont à l’encontre des normes de l’Union européenne.

Le gouvernement hongrois a annoncé l’introduction de nouvelles règles d’hébergement de migrants pour la durée de l’examen de leurs demandes d’asile. Avant d’obtenir un asile légal, les réfugiés seront désormais hébergés dans des conteneurs de fret à la frontière, apprend-on de Deutsche Welle.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la politique de contrôle migratoire menée par le premier ministre Viktor Orban.

Selon les nouvelles règles, tout migrant interpellé sans papiers sera expulsé du pays, les autres seront obligés de demeurer dans des zones fermées à la frontière, a indiqué le vice-premier ministre du pays János Lázár lors d’une conférence de presse.

La liberté de déplacement sera temporairement réduite et les réfugiés se trouveront désormais dans des zones spéciales à proximité de la frontière.

Ces zones seront suffisamment grandes pour héberger simultanément 200 ou 300 personnes dans l’attente d’une réponse à leurs demandes d’asiles.

M. Lazar a souligné que les nouvelles règles n’étaient applicables que dans la situation d’urgence migratoire décrétée en Hongrie.

Le premier ministre admet qu’il va à l’encontre des normes de l’Union européenne mais il affirme le faire « pour des raisons de légitime défense ».

En 2016, la Hongrie a reçu 30 000 demandes d’asile. Par la suite, le pays n’a fourni un logement et n’a prêté assistance qu’à 425 réfugiés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L’UE adopte une déclaration face au défi migratoire
Réfugiés: la Turquie sommée de présenter à l'UE des projets «concrets»
Expert italien: «Il ne faut pas accuser Trump de racisme»
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Tags:
liberté de déplacement, hébergement, politique d'hospitalité, Union européenne (UE), János Lázár, Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook