Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    CNN: les services secrets US confirmeraient certains points du rapport contre Trump

    © AFP 2018 Mandel Ngan
    International
    URL courte
    24443

    La chaîne de télévision CNN a annoncé que les services secrets américains seraient en mesure de prouver certains points du rapport contre Trump, selon lequel les services secrets russes possèdent des dossiers sur le président américain. La Maison Blanche a pourtant démenti cette information.

    Les services de renseignement américains ont pour la première fois reçu des preuves de certaines informations présentées dans le dossier compromettant visant le président américain Donald Trump et publié le 10 janvier dernier, a rapporté vendredi la chaîne de télévision CNN se référant à des sources anonymes dans la communauté du renseignement des États-Unis.

    La chaîne a également précisé que les nouvelles informations « n'étaient pas liées avec les accusations indécentes » du dossier mais qu'elles faisaient état d'« une douzaine de conversations entre des hauts responsables russes et d'autres individus de nationalité russe ».

    Parmi les personnes impliquées dans la collecte d'informations « lourdement préjudiciables à Hillary Clinton et profitables à Donald Trump », quelques-unes seraient connues des services de renseignements américains, selon les sources de CNN.

    Pour l'heure cependant, les services secrets américains n'ont pas confirmé que le gouvernement russe détenait des informations compromettantes sur Donald Trump.

    L'article « révélateur » ne précise pas les sources et ne cite aucun figurant au dossier ni la moindre preuve de ces informations « établies » grâce à l'analyse des données interceptées.

    Interrogé à ce sujet, le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer a déclaré: « Nous sommes toujours dégoûtés par les fausses nouvelles de la CNN ».

    Il a cependant conseillé à la chaîne de se concentrer plutôt sur les bons coups du nouveau président, comme la création d'emplois, la protection de la nation ainsi que l'amélioration des relations avec le Japon et avec d'autres pays.

    Les représentants du FBI, du ministère de la Justice, de la CIA et du Bureau du directeur de l'Intelligence nationale ont refusé de commenter cette information, précise la CNN.

    Plus tôt, la chaîne CNN a déclaré, citant des responsables américains anonymes, que les agences de renseignement américaines avaient informé le président Barack Obama et Donald Trump que certains « agents russes » avaient en leur possession des informations compromettantes sur le milliardaire.

    Mardi 10 janvier, le portail Buzzfeed News a publié un rapport de 35 pages rédigé par l'ancien agent du renseignement britannique Christopher Steele. Selon ce document, les Russes auraient recueilli des données compromettantes contre Donald Trump et sa principale concurrente Hillary Clinton et auraient en leur possession une vidéo datant de 2013 dans laquelle le 45e président des États-Unis se serait livré à des frasques sexuelles avec des prostituées dans une chambre d'hôtel à Moscou.

    Donald Trump a démenti le contenu du dossier, qualifiant son auteur d'espion raté. Il a déclaré que le site BuzzFeed répondrait de la publication d'un document anonyme comportant des « dossiers » sur lui. Le président a également qualifié les collaborateurs du site de «tas d'ordures» et de «personnes très malhonnêtes».

    Un peu plus tard, Donald Trump a interrompu un journaliste de CNN qui essayait de lui poser une question.

    « Non, pas vous, vous êtes une organisation horrible et vous publiez de fausses informations », a-t-il attaqué, ajoutant qu'il ne communiquerait qu'avec des « journalistes honnêtes ».

    Le Kremlin a pour sa part déclaré que la Russie ne recueillait aucune information compromettante sur quiconque, et qu'elle ne travaillait que dans l'intérêt de la paix et de la sécurité mondiale.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Rapport contre Trump: un entrepreneur russe attaque BuzzFeed en justice
    D’après le FBI, les «détails cruciaux» du rapport contre Trump ne sont pas authentiques
    Rapport contre Trump: le nom de l’auteur enfin dévoilé
    Tags:
    dossier, données compromettantes, FBI, CNN, Sean Spicer, Donald Trump, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik